AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
WELCOME TO ENARYA
Bienvenue sur LLTQ, forum fantastique où la magie des contes de notre enfance se mêle à un univers médiéval!
Pensez à jeter un coup d’œil aux annexes et aux scénarios pour faire plaisir à un de nos membres chéris ♥
N'oubliez pas que vous avez 7 jours pour terminer votre fiche.
PREMIÈRE INTRIGUE
LONG LIVE THE QUEEN s'est vêtu d'un chaperon rouge pour sa deuxième version,
avec elle la première intrigue du forum a aussi débarqué, n'hésitez pas à vous y inscrire ici
et de participer aussi à notre grande chasse au trésor pour faire gagner des points à votre royaume !
Profitez bien des festivités du Val du Joly et que la chance soit avec vous.
Long live the six kingdoms
N'oubliez de voter régulièrement sur les topsites
Mais aussi, remontez régulièrement le sujet Bazzart
pour attirer les futurs membres et faire vivre le forum
Flash infos
Merci de privilégier les royaumes d'Umm Ash-Shams et de Northcrown
ainsi que les habitants de Sailorland nous avons aussi besoin de bipèdes !
N’hésitez pas également à favoriser les personnages originaires d'Apple-Kingdom.

Partagez | 
 

cœur de glace au service des Dragons ⊰ terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
Ven 10 Juil - 15:17
avatar
même la glace est plus chaude que moi
même la glace est plus chaude que moi
ARRIVÉE A GLASSCITY : 10/07/2015
PARCHEMINS : 123
RESIDENCE : Bramblesland pour le moment
FONCTION : Dame de compagnie de Mme Vassilissa Thornsfield
HUMEUR : glaciale comme toujours, mordante et méprisante envers les petits qui se croient grands ou pire, importants.
| | Voir le profil de l'utilisateur
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN

Tu souris. Enfin, si l'on peut décrire cette grimace laconique qui découpe ton visage comme étant un sourire. Il te frappe encore ce soir, bientôt il passera à l'étape supérieure, celle que tu détestes tellement, quand ses mains touchent ton corps et te salissent. Mais tu ne cries pas, comme toujours. Il aimerait tellement mais tu ne t'abaisseras jamais à cela. Crier c'est pour les faibles, pleurer est lâche et aimer est hors de question. Tu préfères ne jamais montrer tes émotions et vriller ton regard de glace dans celui de ton agresseur pour lui faire comprendre que jamais, jamais il n'aura le contrôle. Tu le méprises lui et son besoin de contrôler. Il n'est au final qu'un lâche; un homme ayant besoin de s'en prendre aux plus faibles pour se sentir exister mais qui courbe l'échine dès que quelqu'un de plus élever que lui vient croiser sa route. Tu ne finiras jamais comme lui, oh que non. tu sauras manier la lame et les mots mais jamais ta tête ne se courbera devant quiconque. Fière ? Et pas qu'un peu. Ton corps n'est rien, ton esprit est une lame acérée qui te permettra de survivre et de trancher tes ennemis. Ton corps t'offrira le monde, t'ouvrira des portes et te donnera le pouvoir. Tu sais déjà que plus tard tu auras des courbes et des formes, tu as bien remarqué le regard de jalousie que t'as mère adoptive te lance constamment, tu seras belle. Contrairement à elle. Et ce jour là, alors tu leurs rendra la monnaie de leur pièce, tu détruiras tout ce qu'il reste entre eux et t'amuseras comme jamais. Faire souffrir est une chose, détruire quelqu'un en est une autre. Malheureusement pour eux, tu excelleras dans le second et t'en jouiras pendant des années.
Tu n'as pas peur de te salir les mains, de frapper là où ça fait mal, de faire appel à des gens très peu fréquentables ou d'user de toutes sortes de remèdes et de poisons pour faire de tes ennemis un simple souvenir du passé. Méchante, méprisante et intelligente, tu useras de tous les moyens à ta disposition pour arriver là où tu le veux. L'orpheline que tu étais a bel et bien oublié qu'à force de chasser le naturel, il revient au galop.


NOM ◊ Featherstone depuis peu, le nom qui lui donna le pouvoir et la rapprocha de ce qu'elle désirait le plus : gouverner.
PRENOM ◊ Anésidora, car elle donnera aux mondes les pires maux qui puissent exister. Ne comptez pas survivre si vous croisez sa route.
SURNOM ◊ crois moi, il vaudrait mieux éviter de lui donner un surnom. Estimes toi déjà heureux si tu peux user de son prénom, alors évites vraiment de l'écorcher, ou c'est elle qui t'écorcheras
AGE ◊ 27 ans depuis quelques mois, il semblerait que la beauté glaciale prenne de l'âge, un âge qu'elle aime et qu'elle assume. Plus elle grandit et plus elle prend en importance, voilà quelques temps maintenant qu'elle est une femme, maintenant elle est quelqu'un.
NAISSANCE ◊ Elle ne sait pas où elle est née, abandonnée à la naissance et sans aucun papier sur elle, elle ne sait ni qui sont ses vrais parents, ni pourquoi ils en sont venus à cette solution. Néanmoins, elle n'avait que quelques mois lorsqu'elle a été recueillie (si l'on puis dire) par sa famille adoptive, ils ont donc décidé de faire de ce jour là son anniversaire. Elle a environ 27 ans, ce qui situe son anniversaire dans les années 1396, dans les années de paix des Royaumes.
PAYS ◊ Pourvue d'un caractère de glace et d'un mépris sans fin, détrompez-vous elle ne vient pas du Nord glacial mais bien de Bramblesland, pays des Dragons. Elle y vit encore, ne quittant rarement la capitale de Ravenswood, là où demeures son Altesse.
MÉTIER/FONCTION ◊ Dame de compagnie de Son Altesse Vassilissa Thornsfield, avec hargne et fierté. Elle est son ombre, son amie bien qu'elle est du mal à le croire. Elle la conseille et la distrait, s'occupe de son Altesse avec beaucoup de soin et de loyauté. Dernièrement on lui a soumis l'idée de récolter par le charme des informations pour la Reine, fidèle et loyale, elle envisage mal de jouer un double jeu avec celui qui partage sa vie bien qu'elle n'éprouve rien pour lui. Elle a beau savoir qu'il ne lui est pas fidèle, elle n'a pas à faire les mêmes erreurs que lui et pourtant le charme du danger l'attire toujours autant. Il ne faudra que peu de temps avant que la blonde cède et écoute son penchant pour les ténèbres, charmer les faibles pour récolter les graines et protéger son royaume, sa Reine ? Un job qui pourrait lui assurer un bel avenir..
PARTICULARITÉ ◊ Elle est humaine, parfaitement et bien qu'elle aime la magie, mêler son sang à une créature magique ne serait pas plaisant. Certes elle ne cracherait pas sur une magie du feu ou sur des ailes mais que voulez-vous, elle se contente du don d'emmerder son monde et d'expliquer à tous en quoi elle est meilleure qu'eux. Pourtant, on remarquera que la jolie blonde ne ressent pas les émotions de la même manière que le reste de l'humanité : insensible à l'amour, à l'amitié, à la peur ou au chagrin, elle ne voit rien d'autre que le mépris, la violence et le mépris.
STATUT CIVIL ◊ Mariée depuis quelques temps avec le bel homme qu'est Bran A. Feartherstone, il lui a donné un nom et une richesse mais il a également assuré sa place dans la cours des Thornsfield, elle le récompensera en lui donnant un fils clairement, mais qu'il ne s'attende pas à de l'amour pour autant. Elle sera à ses côtés et pour toujours, quand la Dame fait une promesse, elle la tient, quelles qu'en soient les conséquences. Ils finiront par se comprendre et peut être par s'apprécier, quand les barrières qu'elle s'est fixée commenceront à tomber, serait-ce déjà le cas ?
ORIENTATION SEXUELLE ◊ Elle suit la "normalité", reste dans les clous et n'est qu'une simple hétérosexuelle. Faut dire qu'elle n'a pas cherché à voir si elle aimait autre chose. Pourtant la jeune femme n'avait connu aucun homme avant d'être mariée, la beauté d'une statue de glace ne charme apparemment pas grand monde. Peut être qu'un jour les courbes féminines feront chavirer son esprit, en attendant elle garde les hommes au premier plan.
MILIEU SOCIAL ◊ Roturière orpheline, elle a grandi dans une famille de nobles déjantés qui firent d'elle la statue de glace qu'elle est aujourd'hui. Son mariage a fait d'elle une noble, lorsqu'elle est devenue Dame de Featherstone. Elle vit dans le château royal, profitant du luxe et de la richesse de sa nouvelle situation familiale.
SITUATION FAMILIALE ◊ La jolie n'a jamais vraiment eu de chance, abandonnée à la naissance par deux êtres infâmes qui avaient au moins eu la décence de reconnaître qu'ils ne pourraient élever correctement un enfant. Elle fut par la suite adoptée par deux êtres vils et cruels, ne possédant ni compassion, ni culpabilité, nobles et riches qui assouvirent leurs besoins de pouvoir et de contrôle sur le bébé, l'enfant puis l'adolescente qu'elle fut. Finalement, ils s'arrangèrent pour qu'elle finisse dans les bonnes grâces de la famille Thornesfield, enfin elle s'arrangea pour que ses parents adoptifs croient cela. Elle finit dame de compagnie puis enfin épouse, aux bras du bel Featherstone. Il est désormais sa seule famille, avec la famille royale. Si l'on puis considéré qu'un mariage dénué d'amour vous donne de la famille ou que la famille royale, faisant d'elle un outil, puisse être sa famille.
Bran est son époux, un être qui lui correspond malgré l'arrangement du mariage, un être qui lui donnera sa famille et qui l'est désormais. Vassilissa est peut être la femme qu'elle sert, mais sans vraiment le savoir c'est sa plus ancienne amie. Elle connaît les sujets tabous à éviter, sait déchiffrer l'émotion de la Reine sur son visage et pourtant reste à jamais dans son ombre.
CONTE & ANCÊTRE ◊ Descendante lointaine d'un des enfants de la Fée Clochette et d'un des nombreux garçons perdus, coule dans ses veines le caractère brutal et malsain d'un enfant abandonné à lui-même et la ruse infantile d'une fée qui a perdu ses ailes. La jeune femme n'a jamais appris à voler, peut être que les Dragons de son royaume le feront pour elle. La petite fée avait un caractère fort et imprudent, elle dérapa une fois, permettant aux ancêtres d'Anésidora d'exister. Il semblerait bien que la fougue de son ancêtre coule dans ses veines.
Anésidora
si la glace portait un nom, ce serait le tien


Dernière édition par Anésidora Featherstone le Sam 11 Juil - 21:24, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Message
Ven 10 Juil - 15:18
avatar
même la glace est plus chaude que moi
même la glace est plus chaude que moi
ARRIVÉE A GLASSCITY : 10/07/2015
PARCHEMINS : 123
RESIDENCE : Bramblesland pour le moment
FONCTION : Dame de compagnie de Mme Vassilissa Thornsfield
HUMEUR : glaciale comme toujours, mordante et méprisante envers les petits qui se croient grands ou pire, importants.
| | Voir le profil de l'utilisateur
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN


viens mon ami, viens mourir
◊ Que pensez-vous de la reine actuellement au pouvoir qui détient le contrôle de la capitale, Glasscity? Que vous évoque son arrivée sur le trône? Croyez-vous les mauvaises langues qui suggèrent qu'elle aurait usurpé la défunte reine Blanche-Neige?
L'Empoisonneuse est sans doute une femme douée d'intelligence et de pouvoir, car elle a sut restée à la tête d'un royaume quand rien n'y personne ne voulait d'elle. Aujourd'hui, l'alliance entre son royaume et celui de Bramblesland est existante bien que fragile, preuve que ses souverains ont choisi de jouer prudence plutôt que d'attaquer la première puissance. Malgré tout, elle reste un obstacle sur le glorieux chemin de la maison qu'elle sert, et les obstacles elle les écartent, méprisant leur existence. Bien qu'elle ne connaisse pas personnellement la reine d'Apple-Kingdom, elle ne l'apprécie pas pour autant. Déjà parce qu'elle n'a pas compris que la magie était la réponse à la plupart des problèmes et que tuer toutes les créatures magiques de son peuple n'était certainement pas la meilleure idée qu'elle ai eu. Bramblesland a survécu grâce à la magie, s'est étendu et est devenu le deuxième grand royaume et la première puissance militaire. Grâce à la magie. Pour quelqu'un qui veut gouverner et faire plier ses ennemis, elle ne semble pas avoir encore trouvé l'arme parfaite. Le poison est certes utile, mais la magie est dévastatrice. Pourquoi donc s'en tenir si éloignée ? Anésidora ne croit que ce qu'elle voit, ainsi si Blanche-Neige n'est pas sur le trône, c'est qu'elle n'avait rien à y faire ou pas suffisamment de courage pour aller le chercher. La reine qu'il y a en ce moment même sur le trône n'a encore jamais été détrôné, il serait peut être temps de comprendre qu'elle est sans doute la reine légitime du royaume. Et si ce n'est pas le cas, elle aura au moins eu le mérite d'essayer, contrairement à d'autres.

◊ On dit qu'une révolte se prépare en silence contre la reine d'Apple-Kingdom, avez-vous eu vent de la rumeur? Quelle est votre opinion là-dessus? De quel côté pencherez-vous?
Quelques soient les rumeurs ou les révoltes, qu'importe ce que disent les gens, ce qu'ils pensent ou ce qu'ils comptent faire. Si Dame Thornsfield compte déchirer le royaume, alors elle suivra. Si cette dernière compte incendier Apple-Kingdom, alors elle aidera. Elle n'a que faire des rumeurs ou de qui dirige quoi, tant que la famille Thornsfield va bien, alors tout va bien. Et si la famille qu'elle sert viendrait à prendre place dans la révolte, à renverser le trône ou mieux, à s'y installer, alors elle suivra. Elle sera sans doute même aux premières loges. Les autres royaumes ne sont bons qu'à être gouvernés, dirigés, par quelqu'un qui aura suffisamment de caractère pour savoir quoi faire et pour savoir le faire. D'après elle, seule une famille est capable de gouverner et d'assouvir les autres, de donner un sens aux vies des petites gens : les Thornsfield. Que les petites gens se révoltent et renversent le pouvoir, elle se fera un plaisir de voir la Dame qu'elle sert prendre la place vacante.

◊ Comment considérez-vous votre famille suzeraine? Est-elle bonne pour le pays selon vous? Entretenez-vous une relation spéciale avec ses membres?
Elle est loyale à la famille Thornsfield et à personne d'autre. A qui donc pourrait elle être loyale ? Aucune autre famille ne se rend compte qu'il y a un fossé entre ceux qui gouvernent et ceux qui doivent être gouvernés. Ainsi, elle sait où se trouve le pouvoir et compte bien le suivre. Que la famille souveraine soit bonne ou non pour le pays, à vrai dire elle n'en a que faire. Gouverner ne veut pas dire être bon ou mauvais, cela veut dire savoir prendre les bonnes décisions quand il le faut, savoir prendre les décisions que personne d'autre ne saurait prendre et parfois, ça signifie faire ce qu'on ne pensait pas être faisable. Elle compte bien sur le froid et le mordant de la famille Thornsfield pour assouvir le monde et leur faire comprendre qu'il n'y a que le pouvoir qui compte.
Anésidora entretient une relation en tant que dame de compagnie de Vassilissa Thornsfield et avec Bran Featherstone, son époux qui est l'un des plus proches de la famille Thornsfield. On peut dire qu'elle a sut choisir ses alliés. Ou du moins, elle ne se les ai pas encore mis à dos.

◊ De quelle façon pourriez-vous décrire le royaume où vous résidez? La vie y est-elle plutôt tranquille, facile? Ou vivez-vous dans une galère de tous les jours que vous aimeriez quitter pour le faste d'un palais ou la beauté d'une autre contrée?
Le royaume est vaste et luxuriant, certains ne verront là que le fruit de la magie mais d'autres verront plus loin, ils verront le vrai visage du pays. Un pays où tout vient avec un prix. Les dragons volent au-dessus des têtes du peuples pendant que toutes les créatures possibles et inimaginables prennent vie. C'est un royaume aux créatures extraordinaires, où les contes de fées semblent réalité, où tout est toujours beau, toujours sain. Les saisons et les moissons se succèdent, nourrissent les autres royaumes et font du Premier royaume, un pays où il fait bon vivre. A partir du moment où vous savez de quel côté des épines vous placer. Bien que le royaume soit agréable visuellement, comme partout il a ceux qui gouvernent et ceux qui sont gouvernés. Anésidora est depuis toujours, ou presque, du bon côté des épines et du feu des Dragons. Dans la classe des nobles, elle ne s'inquiète pas des taxes ou des impôts, de la pauvreté des petits gens ou des injustices qui croulent sur la tête de ceux qu'elle piétine. Elle vit dans une très belle demeure, mange des mets raffinés, possède un mari plus que riche et a une santé de fer. Rien d'autre n'a d'importance, ne serait-ce le bien être de sa Dame. Sa vie est agréable, bien qu'il ne fasse pas bon vivre pour tout le monde à Bramblesland, la belle n'a aucun soucis à se faire, elle a une vie plus qu'agréable.

◊ Quelle est votre opinion sur la magie? Pensez-vous qu'elle soit bénéfique? Ou au contraire qu'il s'agisse d'une oeuvre diabolique et qu'il faille organiser une chasse à la sorcière dans tous les royaumes?
La magie est ce qui nourrit le royaume, c'est un pouvoir précieux qu'il faut garder jalousement. Un précieux trésor qu'on ne peut abîmer ou malmené mais qu'il faut user à sa guise et avec précaution. Toute magie vient avec un prix et il faut s'assurer que le prix sera payé parfois, par d'autres que soi. Elle aime la magie plus que tout car la magie amène le pouvoir et bien qu'elle n'ai pas eu besoin de ça pour s'élever, elle n'est pas idiote : n'importe quelle poussière de fée ou de lutins lui permettra de gagner encore des échelons et de monter dans les hautes sphères. Elle n'a qu'à développer un don pour devenir l'une des têtes les plus respectées du royaume après la famille Thornsfield bien sûr. Ainsi, elle pense qu'il faudrait s'assurer de la loyauté de tous les sujets magiques envers la famille dirigeante pour ensuite pouvoir l'utiliser contre ceux qui ne sont pas loyaux. Bien évidemment, elle sait qu'il faut parfois faire des concessions et des "actes bons" pour mieux frapper derrière, s'assurer que tout est sous contrôle. Avoir toujours une vérité et un mensonge dans sa poche. La magie est à la fois vérité et mensonge, pouvoir et faiblesse, mais elle est surtout une grande force qu'elle saura usée à son avantage. Oh que oui.
Avoir un visage d’ange ne vous assure pas d’avoir une vie rêvée. Grand Dieu non. La jeune Anésidora  ne le savait pas encore quand elle fut abandonnée par deux bandits de Bramblesland, mais sa vie allait être rythmée par la douleur et les épreuves. Fille de d’un duc perdu du Val de Joly, la jeune  femme a été kidnappée alors qu’elle n’était qu’une petite fille, par deux révoltés de Bramblesland qui espéraient que les parents entreraient en guerre contre le royaume qui était responsable de l’enlèvement de leur enfant. Ils n’en firent rien. D’un autre côté, qu’est-ce qu’aurait pu faire un petit duché de campagne contre la première puissance militaire ? Rien.
Elle fut recueillie quelques jours plus tard par un couple de nobles qui n’avaient pas vraiment l’intention d’avoir un enfant mais juste un outil pour s’élever dans la cour des Thornsfield. Le principe était simple : ils avaient de l’argent et étaient connus, il fallait donc quelqu’un à marier pour être encore plus connu et donc s’élever. L’idée n’était pas mauvaise sur le principe, mais élever convenablement un enfant n’était pas à la portée de tous, surtout quand on avait en tête de s’amuser avant tout autre chose. Le couple qui recueillit l’enfant avait un nom qui fut vite oublié, par la cours, par les autres et peut être par eux-mêmes. La vie de parents change dès que l’enfant vient à voir le monde, il n’est donc pas très étonnant qu’ils en aient perdus leur chemin, leur nom, leur identité. Ils appelèrent leur fille Anésidora, prénom mythique d’une créature appelée Pandore que l’homme avait lut dans un des nombreux livres de sa bibliothèque. Ils lui donnèrent ce nom là car elle révéla en eux les pires maux dont ils étaient capables, elle révéla la part sombre de leur identité, le mal qui les rongeait et qui faisait d’eux des êtres infâmes. La mère, comme le père, ne ressentirent jamais un soupçon d’amour parental pour la jeune fille, ce qui fut réciproque. Dès son jeune âge ils prouvèrent qu’ils n’avaient aucune responsabilité envers leur enfant : l’oubliant dans la calèche, la laissant aux domestiques, oubliant de la nourrir, bâillonnant l’enfant pour qu’il arrête de crier et autres bêtises dans le genre. D’un autre côté c’est plutôt simple à comprendre, ça fait du bruit, ça pleurs, ça ne fait que manger et dormir, bref un bébé contreproductif n’était absolument pas ce qu’ils avaient prévus. Elle se devait de grandir et vite.

Bien qu’elle le fit, ce ne fut pas assez vite pour ses parents qui le lui reprochèrent, la passant à tabacs depuis son plus jeune âge, le père utilisant ses poings et la mère le fouet. Ces derniers avaient d’ailleurs été très clairs : mère et père en public, elle n’avait le droit d’ouvrir la bouche ou de leur adresser la parole une fois chez eux. Elle n’était qu’un objet, un simple outil pour la gloire et les outils, ça ne parle pas. De ce fait, elle grandit dans un silence qui bien que forcé au départ devient un véritable atout et un ami. Elle apprit à dire les choses sans les dire, à se faire comprendre grâce aux regards et aux gestes, haussement de sourcils, rictus et mimiques devinrent ses alliés. Âgée à peine de quatorze ans, elle n’avait pas besoin d’ouvrir la bouche pour sortir de ses gonds ses « parents ». Et bien évidemment, elle adorait ça. C’est comme si la peur n’avait jamais pris place dans son corps alors que l’agressivité, l’insolence étaient innés chez elle. Il ne fallait pas qu’elle touche un vase ? Dommage il venait de finir en morceaux devant les pieds de la mère. Elle ne devait pas rentrer après le couvre-feu ? Trop tard, elle l’avait oublié. Ne pas parler aux voisins ? Saviez-vous qu’il était marié ? Toute règle était bonne à enfreindre et elle n’avait peur de rien, surtout pas des démons parentaux qu’elle possédait. Son père abusa d’elle pour la première fois à son quinzième anniversaire, deux jours plus tard il remettait ça, appréciant apparemment. Ce fut ainsi pendant des années, mais jamais elle ne se débattit, ne cria. Quand ils la frappaient, elles souriaient, quand il la violait, elle plongeait son regard azur dans le sien et semblait loin de ce qu’il se passait, elle était ailleurs et pourtant là, n’ayant aucune peur, aucune culpabilité, aucun regret ni remords. La demoiselle savait où elle était et cela ne la dérangeait pas, elle savait qu’un jour ou l’autre, ils payeraient pour ce qu’ils lui faisaient subir.

Son seizième anniversaire marqua son entrée officielle à la cour des Thornsfield. Elle a toujours grandi entourée de nobles et avec la famille royale mais elle n’était encore que la fille de ses parents. Pour la première fois elle était Anésidora, noble. Elle allait enfin avoir une vie, une vraie, où elle prendrait ses propres décisions et deviendrai enfin quelqu’un. Elle commença alors à s’éloigner du cercle familial, bien qu’il vienne souvent lui rappeler où était sa place à coups de douleurs. Son visage fut épargné par les marques du traitement de ses parents mais pas son corps. Du moins, pas tout son corps. Ils évitèrent le dos (pour les robes dos nu) et le haut du torse, à cause des corsets ; ses bras et ses mains devaient être doux comme de la soie et épargnés de toute marque, mais le reste, caché par des jupons et des vêtements, pouvait être marqué. Entre ses cuisses, une balafre de dix centimètres pour avoir osé répliqué à son père quand il avait entreprit de la déshabiller. Son genou gauche ? Sa mère lors d’une crise de nerfs. Sa plante du pied droite ? Son père qui l’a entaillé avec un poignard, pour « marquer ce qu’il lui appartient ». Le bas de son dos ? Une balafre de vingt centimètres, boursouflée qui lui fait mal les jours de mauvais temps, son père encore. Toutes ses cicatrices ont une histoire, plus ou moins terrible. Certains jours, assise à la fenêtre, elle se surprend à passer sa main sur celle de son bas-ventre, comme si elle ne voulait jamais oublier le traitement qu’il lui avait fait subir. La jeune femme, tout juste âgée de dix-huit ans avait sans doute plus de marques qu’un vétéran et pourtant, elle ne pleurait toujours pas. Elle n’avait pas mal, ne redoutait pas les coups et savait pertinemment que son corps n’était qu’un objet lui permettant d’avancer. Elle n’avait aucun remords à se voir nue, elle n’avait pas peur qu’on la dénude, elle ne cillait même pas quand les gens la dévisageaient. Elle s’en moquait éperdument. Côtoyer des autres mammifères n’étant pas dans ses priorités, elle passait son temps enfermée dans une bibliothèque ou à gambader dans un jardin, apprenant, écoutant et se renseignant sur tout et tout le monde. Elle avait soif de savoir et de connaissance, elle voulait voir le monde et apprendre tout ce qu’il pouvait être appris. La jeune femme ne savait esquisser un sourire mais elle savait mordre. Son innocence, sa naïveté, son enfance étaient enterrées avant même d’avoir pu voir le jour, pourtant cela ne la dérangeait pas tant que ça. Ses parents avaient été durs avec elle oui, mais elle voyait le monde sous son véritable visage, elle voyait le mensonge sur les sourires des gens, elle entendait la vérité quand elle venait à montrer le bout de son nez, elle savait reconnaître les imposteurs des autres et elle suivait à la trace l’odeur du pouvoir.

Pendant tout ce temps elle grandit aux côtés de Vassilissa, apprenant à connaître la demoiselle, se rapprochant d’elle par son mépris envers les autres et son caractère étrange qui la rendait insensible à tout. Plusieurs fois Vassilissa tomba sur Anésidora, quelque part dans le jardin, explorant une carcasse d’animal en quête de savoir ou fouillant dans les livres, pour apprendre la magie, là où l’un était, l’autre n’était pas loin. Amies ? Non. Mais elles s’apprivoisaient mutuellement, voyant par-ci par-là si elles pouvaient se parler, s’écouter mais la confiance n’avait pas sa place. Malgré tout, Anésidora ne resterait qu’une noble, une petite Dame qui côtoyait les grandes. C’est tout naturellement qu’elle devint la Dame de compagnie de Vassilissa Thornsfield. Son ombre élégante. Elle était là pour lui tenir compagnie, rire à ses blagues, parler quand on lui autorisait, ce genre de choses. Elle n’avait pas énormément d’importance et pourtant elle vécut. Pendant des années elle fut aux côtés de Vassilissa, se plaisant à sa place. Ses parents moururent et avec eux son passé et son histoire disparurent. Elle ne raconta à personne son passé, ses douleurs ou ses peines. Pourquoi l’aurait-elle fait ? Qui aurait pu comprendre ? Qui aurait voulu écouter ? Et pire, à qui aurait-elle pu se confier ? Méfiante, elle ne parle que très peu et même avec Vassilissa, il suffit généralement d’un geste ou d’un regard pour qu’elles se comprennent. Ni amies, ni confidentes, ni-même de confiance entre elles et pourtant elles semblent unies. Tous connaissent à la cour la jeune noble qui accompagne Vassilissa, mais peu de gens savent vraiment quelque chose sur elle. Comme toute bonne Dame de compagnie, elle a appris à toujours être moins bien habillée et moins jolie que la Dame qu’elle sert, sans pour autant être vêtue comme une gueuse. Son métier lui allait à merveille et peu à peu, rumeurs, potins et intrigues de la cour vinrent à son oreille, pour finir dans celle de sa Dame. Ni remords, ni regrets, elle n’avait et n’a toujours pas peur de lui confier ce qu’elle entend. Dès qu’elle perçoit un mensonge ou un imposteur, elle se débrouille pour que ça vienne à la connaissance de la tête couronnée. Néanmoins, elle a vite appris à couvrir ses arrières, à se faire discrète, elle devait être capable d’être quelqu’un sans Vassilissa. La cours commença à la connaître, certaines personnes vinrent à l’apprécier (pour elle ou pour le poste qu’elle occupe ?), à se confier à elle et pendant ce temps elle magouillait, réfléchissait à un moyen de s’élever, de devenir quelqu’un, d’avoir un nom enfin respecté. Elle était sans doute une de seules à ne pas avoir eu de vrais problèmes avec les Thornsfield et pourtant les relations entre les membres de la famille et la Dame de compagnie ne sont pas au beau fixe ; mais jamais un faux pas, et surtout pas en public.

Les années passèrent et le lien qui était établi entre les deux dames se solidifiait, se forgeait comme on forge une épée et devenait acérée au fil des années passées. Pourtant, Vassilissa resta et restera méfiante envers la jeune femme, ainsi le mariage arriva et avec lui la promesse d’une nouvelle identité. La jeune Anésidora allait devenir Dame de Featherstone.

Le mariage. Une chose à laquelle elle n’avait jamais pensé, qu’elle n’avait pas préparé. N’ayant jamais connu d’hommes et n’y prêtant pas grand intérêt, elle n’avait pas pensé qu’un jour on lui demanderait sa main, ni même que celui qui le ferait serait proche de la Reine et possédait un nom à faire frémir la Mort. Bien sûr elle savait que son mariage n’était là que parce que Vassilissa l’avait ordonné et non pas parce qu’il y avait de l’amour dans l’air. Chose qui ne lui déplaisait pas, elle ne voulait pas avoir un homme sur son dos, épris d’elle. L’amour est une perte de temps, une faiblesse qu’elle ne peut s’autoriser, de ce fait être mariée par nécessité l’arrangeait grandement. Faire son devoir, obéir aux ordres et finalement avoir un homme charmant dans son lit, était un grand plaisir. Une belle revanche sur ses années de douleurs. Bien sûr, être Mme de Feathersone sera difficile et parfois douloureux mais ça ne lui faisait pas peur, au contraire ça l’excitait terriblement. Son quotidien avait pris un autre tournant, elle démarrait à nouveau une nouvelle vie. Avoir des relations avec un homme qu’elle ne connaissait pas ? Ca ne lui posait aucun problème même si elle n’avait strictement aucune idée de comment s’y prendre. Etre avec sans doute l’homme le plus dangereux (ou presque) du royaume ? Même pas peur. Risquer peut être de voir son corps s’abîmer plus du fait de son mariage ? Rien à faire. Elle ne voyait que les avantages à cette union et quand la demande tomba, la statue de glace accepta avec une lueur d’avidité cruelle dans le regard. Deux lions aux cœurs de glace, forcés à s’apprivoiser… La meilleure manière de créer des étincelles. Bran était un homme séduisant, c’était évident. Contrairement aux dames de la cour, elle ne s’extasiait pas sur son physique, ses cheveux ou son regard tant mystérieux, mais rêvait d’apprendre à tuer comme il le faisait, elle voulait apprendre à faire mal, à susciter la peur. Tordue ? Peut-être un peu. Sadomasochiste ? Doucement avec vos grands mots ! Disons juste que la douleur ne lui fait pas peur et dans sa vie tourmentée, elle est sa meilleure alliée. Si elle souffre c’est qu’elle est sur la bonne voie, si les choses se compliquent c’est qu’elle prend la bonne décision et si elle fait des mécontents, c’est qu’elle réussit ce qu’elle entreprend.
Le mariage fut grandiose, comme beaucoup aurait pu le rêver. Des fleurs, des robes, de l’alcool, un décolleté plongeant et un regard envoûtant. Ils ne s’étaient pas quitté des yeux de la cérémonie, dévisageant l’autre, apprenant tout ce qu’il pouvait apprendre l’un sur l’autre, essayant d’assouvir son pouvoir et de prendre une place plus importante. Elle se ne laissa pas démonter par le regard brulant de son nouvel époux, elle sut même sourire et enjôlée son regard, faire rougir ses joues comme si l’attention qu’il lui portait lui plaisait, comme si elle en avait quelque chose à faire de lier sa vie à un autre. Loyale jusqu’au bout des ongles et n’ayant qu’une parole, elle savait pertinemment dans quoi elle se lançait, elle savait aussi qu’elle tiendrait ses vœux mais aussi qu’elle allait sans doute voir arriver de nombreux problèmes sur sa route. « Oui », fut le seul mot qu’elle prononça de la soirée, beaucoup de regards furent échangés par les mariés et quelques rictus vinrent décorer son visage pour remercier les courtisans d’être venus. Dans les bancs, il n’y avait personne à qui elle tenait, personne dont elle se souciait, la journée puis la soirée passèrent rapidement. Tout se corsa quand ils arrivèrent dans leur chambre. Ni l’un, ni l’autre ne cédèrent du terrain, ils ne se touchèrent pas cette nuit-là. Rien que dormir dans le même lit fut une épreuve, lui ne quittant pas du regard ses gestes et ses mains, elle s’avisant de ne pas trop en révéler sur sa personne. Ils mirent beaucoup de temps à s’endormir, surtout elle. Ne voulant pas fermer les yeux, craignant qu’il ai le culot de la planter en plein sommeil, lui ? Redoutant sans doute qu’elle fasse de même. Elle dormit pourtant, vu qu’elle se réveilla le lendemain lorsqu’il quitta leur couche. Là encore ils n’échangèrent pas un mot, seulement des regards et des gestes. Elle ne lui demanda pas où il allait, ni ce qu’il allait faire et il en fit de même. Ils avaient chacun une vie et ils allaient en partager une, ils auront suffisamment de temps pour apprendre à se connaître.



BEHIND THE MIRROR PLOP AMIS     Moi c'est Floriane, ou ODAYA OCHAVEN. petite étudiante de 20 ans vivant en Franche Comté   j'aime les licornes et les pandas, le best c'est les pandicornes mais c'est plutôt rare   j'ai découvert le bébé grâce à Bazzart où je le suivais   je suis pas déçue du résultat et de l'attente, c'est vraiment badass par ici ! Du coup j'viens m'installer gentiment, histoire de venir diriger le monde    
J'suis anciennement étudiante en première année de médecine (RIP mes deux ans sans vie), du coup j'pense être TRÈS (trop) présente sur le forum pendant les vacances       par contre à partir de la rentrée je sais pas encore quand je serais dispo   mais promis j'vous abandonne pas ! Encore bravo pour le bébé, il est DIVIN  


Dernière édition par Anésidora Featherstone le Sam 11 Juil - 13:56, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Message
Ven 10 Juil - 15:26
avatar
Le pouvoir peut être amassé par les puissants, et volé à des innocents.
Le pouvoir peut être amassé par les puissants, et volé à des innocents.
ARRIVÉE A GLASSCITY : 08/03/2015
PARCHEMINS : 862
RESIDENCE : Bramblesland là est ta patrie et ta demeure, c'est depuis la capitale de Ravenswood que tu règnes, protégée et crainte derrière les remparts de ton château. Assise sur ton trône, tu t'éloignes rarement de la cour de Dragoreth.
FONCTION : Tête couronnée à la tête d'un royaume. Tu es née reine et le resteras quoi qu'il advienne, toi et ta fratrie avez tout pouvoir sur Bramblesland, royaume que vous avez façonné, sublimé et créé. Il ne peut survivre sans vous puisque vous êtes l'énergie qui le rend fort, puissant, remarquable, prédominant. Juge Suprême tu es la loi et l'ordre de ton royaume, rien n'échappe à ton regard hagard, les autorités locales étant sous tes ordres. Loin d'être la plus clémente des souveraines rares sont ceux qui ressortent hommes libres de ton tribunal, ta cruauté détruit tout sur son passage tout comme le feu de ton dragon brûle ses victimes. Tout ne sera que cendres sous ton courroux. Toi la reine des Ténèbres.
HUMEUR : Froideur extrême qui dissimule colère et cruauté. Dangereusement irritable.
| | Voir le profil de l'utilisateur
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN

MA DAME DE MON COMPAGNIE A MOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
TOI TOI TOI
Je répond à ton mp dès que j'ai deux minutes t'en fais pas
T'es belle De toute manière, tous les Featherstone sont canons Puis je prend pas n'importe quel thon en dame de compagnie j'ai des critères

Je suis contente que tu aies trouvé ton bonheur en tout cas
J'aime beaucoup le prénom au passage
ET PUIS ON VA ROXER JE TE LE DIS BRAMBLESLAND AU POUVOIIIIIIIIIIIIIIIR

Bienvenue parmi nous en tout cas
Tu as 7 jours pour terminer ta fiche, si t'as la moindre question tu sais où nous trouver
Revenir en haut Aller en bas
Message
Ven 10 Juil - 15:36
Invité
| |
Invité
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN

Bienvenuuuuuuue
Amber est trop canon, et il nous faudra un lien comme Achéron a passé genre 5/6 ans à Ravenswood
Revenir en haut Aller en bas
Message
Ven 10 Juil - 16:10
Invité
| |
Invité
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN

Non mais non plus rien ne vas Pourquoi les belles blondes finissent-elles chez ces cracheurs de feu

En tout cas Amber est un super choix et j'adore le prénom aussi
Bienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas
Message
Ven 10 Juil - 16:28
avatar
même la glace est plus chaude que moi
même la glace est plus chaude que moi
ARRIVÉE A GLASSCITY : 10/07/2015
PARCHEMINS : 123
RESIDENCE : Bramblesland pour le moment
FONCTION : Dame de compagnie de Mme Vassilissa Thornsfield
HUMEUR : glaciale comme toujours, mordante et méprisante envers les petits qui se croient grands ou pire, importants.
| | Voir le profil de l'utilisateur
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN

VASSILISSAAAAAAAA Merciii
J'espère que le personnage te plaira en tout cas !! J'suis ravie de voir que l'avatar convient, elle est vraiment CANON Amber

Evidemment que tous les Featherstone sont canons, t'as vu mon mari
Critères, critères ? Mon charme naturel ne suffisait donc pas ?
Merci pour le prénom, j'avoue avoir totalement fondu, j'trouve qu'il va bien au personnage  

WHO RULES THE WORLD ? BRAMBLESLAND !!
J'hésiterai pas si j'ai des questions ! Je ne sais pas encore si je rédige une histoire, mais vu qu'il ne me reste que ça je ne devrais pas mettre longtemps à me décider

Merci Achéron ! Super le pseudo
Pas de soucis, garde moi un petit lien au chaud beau gosse Cool

Serana, merci beaucoup
Les belles blondes ont compris où se ranger c'est tout puis bon, aller se cailler le c*l dans le froid non merci ! Elle préfère avoir le coeur de glace plutôt
Merci merci
Revenir en haut Aller en bas
Message
Sam 11 Juil - 12:31
Invité
| |
Invité
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN

Bienvenue par ici la miss Je te souhaite bonne chance pour la fiche et encore une fois, si tu as des interrogations, n'hésite pas
Revenir en haut Aller en bas
Message
Sam 11 Juil - 13:10
avatar
Only one God, his name is Death. Only one thing we say to Death : “Not today”.
Only one God, his name is Death. Only one thing we say to Death : “Not today”.
ARRIVÉE A GLASSCITY : 09/07/2015
PARCHEMINS : 128
RESIDENCE : Bramblesland, contrainte d'une vie renfermée, exilée de son pays natal, Väna supporte sa nouvelle demeure plus qu'elle ne la porte dans son propre coeur.
FONCTION : On la nomme Reine, pour elle, elle ne ressemble qu'à un pion avec lequel on joue. Elle voudrait pourtant faire entendre sa voix. Reine du grand Royaume de Bramlesland.
| | Voir le profil de l'utilisateur
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN

HAN j'adore l'idée du personnage avec Amber en plus
Bienvenue ma beauté
Revenir en haut Aller en bas
Message
Sam 11 Juil - 22:01
avatar
Le pouvoir peut être amassé par les puissants, et volé à des innocents.
Le pouvoir peut être amassé par les puissants, et volé à des innocents.
ARRIVÉE A GLASSCITY : 08/03/2015
PARCHEMINS : 862
RESIDENCE : Bramblesland là est ta patrie et ta demeure, c'est depuis la capitale de Ravenswood que tu règnes, protégée et crainte derrière les remparts de ton château. Assise sur ton trône, tu t'éloignes rarement de la cour de Dragoreth.
FONCTION : Tête couronnée à la tête d'un royaume. Tu es née reine et le resteras quoi qu'il advienne, toi et ta fratrie avez tout pouvoir sur Bramblesland, royaume que vous avez façonné, sublimé et créé. Il ne peut survivre sans vous puisque vous êtes l'énergie qui le rend fort, puissant, remarquable, prédominant. Juge Suprême tu es la loi et l'ordre de ton royaume, rien n'échappe à ton regard hagard, les autorités locales étant sous tes ordres. Loin d'être la plus clémente des souveraines rares sont ceux qui ressortent hommes libres de ton tribunal, ta cruauté détruit tout sur son passage tout comme le feu de ton dragon brûle ses victimes. Tout ne sera que cendres sous ton courroux. Toi la reine des Ténèbres.
HUMEUR : Froideur extrême qui dissimule colère et cruauté. Dangereusement irritable.
| | Voir le profil de l'utilisateur
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN

Me voilààààà
désolé de ce retard je n'étais pas la de la soirée
Alors alors, que dire à part que je ne pouvais trouver meilleure dame de compagnie ?
OMG cette personnalité j'adore j'aime comment elle pense, agit, parle une vraie vipère qui se faufile partout sa vision est très intéressante, Bramblesland est juste parfait pour elle Vu son opinion sur les classes sociales, les familles souveraines et le pouvoir puis cet égocentrisme c'est beau
Elle est complètement tordue et sombre, elle me plait tellement J'adore aussi ce que vous avez concocté avec Bran c'est vraiment génial En tout cas il est certain qu'elle et Vassilissa se sont bien trouver, exactement le même acabit vive les femmes-démons Arrow

Je répond à ton mp soon
Mais je te valide avec plaisir, ce personnage dépote amuses-toi bien avec

Revenir en haut Aller en bas
Message
Sam 11 Juil - 22:10
avatar
même la glace est plus chaude que moi
même la glace est plus chaude que moi
ARRIVÉE A GLASSCITY : 10/07/2015
PARCHEMINS : 123
RESIDENCE : Bramblesland pour le moment
FONCTION : Dame de compagnie de Mme Vassilissa Thornsfield
HUMEUR : glaciale comme toujours, mordante et méprisante envers les petits qui se croient grands ou pire, importants.
| | Voir le profil de l'utilisateur
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN

Merci beaucoup Veerja
Merci à toi aussi Väna, même si nos persos ne s'aiment pas

J'AI MA COULEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEUR
aaah j'suis trop heureuse
c'est TROP GENIAAAAL
ravie que la petite te plaise vu le temps qu'elles vont passer ensemble ça aurait été dommage de devoir la décapiter dès son arrivée
ravie aussi de voir que le lien avec Bran te plaît, parce que crois-moi ça va chauffer entre eux XD bon par contre j'te rassure, elle est pas prête de pondre un oeuf

Encore merci pour la validation, j'suis trop happy
Revenir en haut Aller en bas
Message
| |
Contenu sponsorisé
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN

Revenir en haut Aller en bas
 

cœur de glace au service des Dragons ⊰ terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le hockey sur glace
» 20-29 Mai 2011 - Metal Service Tour 2011 - Lonewolf
» Glace aux choux de Bruxelles, nouveauté 2006
» Quicksilver Messenger Service : Happy Trails (1969)
» [CINE] Dragons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LONG LIVE THE QUEEN :: présentations-