AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
WELCOME TO ENARYA
Bienvenue sur LLTQ, forum fantastique où la magie des contes de notre enfance se mêle à un univers médiéval!
Pensez à jeter un coup d’œil aux annexes et aux scénarios pour faire plaisir à un de nos membres chéris ♥
N'oubliez pas que vous avez 7 jours pour terminer votre fiche.
PREMIÈRE INTRIGUE
LONG LIVE THE QUEEN s'est vêtu d'un chaperon rouge pour sa deuxième version,
avec elle la première intrigue du forum a aussi débarqué, n'hésitez pas à vous y inscrire ici
et de participer aussi à notre grande chasse au trésor pour faire gagner des points à votre royaume !
Profitez bien des festivités du Val du Joly et que la chance soit avec vous.
Long live the six kingdoms
N'oubliez de voter régulièrement sur les topsites
Mais aussi, remontez régulièrement le sujet Bazzart
pour attirer les futurs membres et faire vivre le forum
Flash infos
Merci de privilégier les royaumes d'Umm Ash-Shams et de Northcrown
ainsi que les habitants de Sailorland nous avons aussi besoin de bipèdes !
N’hésitez pas également à favoriser les personnages originaires d'Apple-Kingdom.

Partagez | 
 

NARCISSA ♆ they call me a witch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
Mar 21 Juil - 17:11
avatar
Ce que je veux de toi, mon ange, c'est ta voix.
Ce que je veux de toi, mon ange, c'est ta voix.
ARRIVÉE A GLASSCITY : 21/07/2015
PARCHEMINS : 77
RESIDENCE : ♆ Tu demeures en ce moment entre terre et mer. Tu es cette vague qui parcoure Atlantica pour s'échouer sur Sailorland. C'est ton terrain de jeu.
FONCTION : ♆ Tu n'as pas vraiment de métier à proprement parler. Tu es cette sorcière des mers, celle qui arrache la vertu de ces âmes perdues. Tu voles les biens, tu aspires les vies, tu captures les âmes et possèdes la magie. Tu fais signer tes contrats dans toutes les contrées sous le titre de Marquise.
HUMEUR : ♆ Sournoise et joueuse, tu es dévorée, ton âme se consume sous l'orgueil et la douleur.
| | Voir le profil de l'utilisateur
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN

Narcissa... tu gagnes à être connue. Pourtant, la vie ne t'a pas gâté.Tu as changé. Tu n'es plus cette petite fille aux rêves fantasques. Dénommée la Sorcière des Mers, tu n'es pas une sirène ordinaire car tu as en guise de queue de poisson des tentacules de pieuvre de couleur noire. Ta peau est de porcelaine, tandis que tes cheveux sont d'un noir ébène. Tu proposes aux pauvres âmes en détresse de réaliser ce qu'elles souhaitent grâce à tes connaissances en matière de magie. Cependant, en échange de tes services, tu exiges toujours un paiement et ne tolère aucun retard ou report en cette matière. Contrairement à ce que tu laisses entendre à tes victimes, tu n'as aucune intention de répandre le bien autour de toi. En excellente spécialiste de la manipulation, tu uses et abuses des naïfs qui commettent l'erreur de te faire confiance pour qu'ils servent tes propres intérêts. Ambitieuse et rancunière, tu es également une experte en dissimulation, capable de cacher tes réelles motivations jusqu'au parachèvement de tes mauvais desseins. Implacable, impitoyable, mais aussi très intelligente et astucieuse, tu sais adapter tes plans aux situations. Il est difficile de déterminer si la Sorcière des Mers que tu es, trouve plus de plaisir à remporter la partie qu'à plonger ses adversaires dans la confusion. Tu es active, indépendante, directive et tu as ce besoin de plaire. Tu subis deux influences contraires. Une tendance autoritaire et ambitieuse te pousse à agir et à prendre ton destin en main, sans t'occuper des autres. Tes propres intérêts avant tout, tu as cessé de faire passer les autres avant toi. La gentille petite Narcissa au cœur pur a cessé d'exister. Tu l'as étouffé. Tu l'as enterré. Et tu espères qu'elle ne fera jamais surface. UC


NOM ◊ Tu as repris le nom de ton père, le portant fièrement avec orgueil. Ce nom qui te sied à merveille. Slangor. Parfum de mort. Il est ce serpent perçant l'onde. Ce venin qui coule dans tes veines est ta source de puissance. Tu assumes ta perfidie. Nom qui inspire la crainte pour quiconque connaisse ton histoire. Héritage de ton illustre ancêtre, tu marches sur ses pas, mais dessine ton avenir à l'encre de sang. Sphinx aux yeux d'émeraude, angélique vampire, tu rêves sous l'or cruel de tes frisons. La rougeur de ta bouche est pareille aux tisons. tes yeux sont faux, ton cœur est faux, ton amour pire. Sous ton front dur, médite on songe obscur d'empire. Tu es la fleur superbe et froide des poisons, et le péché mortel aux âcres floraisons. De ta chair vénéneuse en parfum noir transpire.
PRENOM ◊ Narcissa... prénom qui écorche la langue. Une fleur épineuse qui laisse des traces. Tu les enivre de ton parfum. Ton charme les assiège. Prénom aussi dur que ton cœur, tu laisses pourtant transparaître cette douceur qui semble te sied à merveille. Prénom que te donne ton père de pieuvre quand il te retrouve sous les mers. Il signifie « amour-propre » en grec. Tellement toi. Aussi douce que ses pétales. Aussi mortelle que sa légende.  Se suit ce prénom impur, celui que ta mère t'a donné à la naissance. Sinéad . Prénom de la mer du nord, signifiant littéralement « Dieu fait grâce ». Don du ciel. Pathétique. Foutaises. Tu étais sa bénédiction, son premier enfant. Elle a fini par te tuer d'amour. Une partie de toi est morte depuis qu'elle t'a rejeté. Tu portes ce prénom comme un écho à ton passé. Sinéad... cette sirène que tu ne seras jamais. Ironie.
SURNOM ◊ Tu as l'habitude qu'on t'affuble du doux surnom de « sorcière », mais plus qu'un surnom, c'est un titre. Tu es fière de le porter. Depuis que tu assumes ta véritable nature, tu la revendiques, poussant à l'extrême cette caractéristique qui te définit si bien. Outre cela, évitez de lui donner des sobriquets à la rose et dégoulinante de mièvrerie, sinon, tu les étrangles par l'une de tes tentacules. Tu détestes cela, les surnoms.  
AGE ◊  Tu es cette beauté qui ne se fane jamais. Tu es comme cette personne ayant possédée milles vies. Ton âge n'est point le reflet de la réalité. Tu t'approches doucement de la trentaine. Fière. Gorgée d''orgueil et de rancœur, tu traverses le temps sans rompre le silence que par ta rage hurlante.
NAISSANCE ◊ Tu es née dans les terres de Sailorland, loin de la mer et de ses terres salées. Préservée de cette ombre qui te menaçait. Vivant plus vers le nord, tu as connu le jour en Valeyna, loin, par-dessus les forêts Sylveries, loin de toutes sources d'eau, enfoncée dans les terres. Ta mère craignait l'eau. Elle s'en éloignait le plus possible. Fuyait cette source de vie. Tu as vécu dans les terres, ne connaissant rien à l'océan. Jusqu'au jour où la mer trouva son chemin pour venir jusqu'à toi. Comme un appel incessant. Un écho dans la nuit te rappelant ta véritable vie. Attirée comme par magie par le chant des sirènes. Suivant le courant qui se déversait dans la mer. Entraînant ta mère à te suivre. Une seule goutte d'eau salée. Elle te frôla. Et c'était le commencement de la fin...
PAYS ◊ Le royaume qui t'as vu naître n'est autre que les terres de Sailorland . Atlantica t'a vu grandir, évoluer, te changer en cette immonde vipère torturée. Elle est ta source de puissance, l'antre des enfers. Un royaume que tu quittes bien volontiers pour capturer des pauvres âmes en perdition. Tu possèdes des jambes que les sirènes ne maîtrisent pas. Sailorland n'a plus aucun mystère pour toi. Aucune frontière ne t'empêche d'avancer. Terre et mer sont tes demeures et tu laisses cette effluve mortelle sur le sillon de tes mystères.
MÉTIER/FONCTION ◊ Sous l'océan, tu n'as d'autre métier que celui de sorcière. Tu n'es pas payée en or, mais ce que tu gagnes est plus précieux que n'importe quel autre trésor. Tu guides, enivres, hypnotises tes proies, ces pauvres âmes sans cervelle au cœur bien trop léger. Ces êtres pathétiques, ces sirènes de bas-étage, tu leur vole leur beauté, leur pouvoir, leur particularité. Contre une potion, un souhait, un objet, tu exiges en retour ce qui les rend si unique. Tu les dépossèdes de leur richesse. Point d'or, ni de diamant, que de la magie. Tu te renforces, nourris tes pouvoirs. Tu es cette collectionneuse aux yeux saphir, qui envie tout ce qu'elle ne peut avoir. Tu désires posséder ce que tu n'as point. Et ton antre regorge de préciosité que même le monde ne peut imaginer. Ceux qui signent tes fameux contrats n'en ressortent jamais. En plus de leur faire croire monts et merveilles, de leur prendre leur particularité en guise de monnaie d'échange, tu sais pertinemment qu'à la fin de ce fourbe accord, ils t’appartiendront à vie. Esclaves pour l'éternité, tu possèdes leurs âmes que tu cumules à la tienne. Changés en polypes, ils peuplent ton antre de leur forme décharné.

Sur terre, à Sailorland, tu es cette beauté qui ne se fane jamais. Pouvant te déplacer à ta guise, tu n'exerces pas de métier à proprement parlé. Tu es cette tentatrice, cette sorcière que personne ne connaît. Tu as réussi à t'intégrer, t'avançant masqué dans le Palais de tes anciens ennemis. Tu es l'empoisonneuse, la sorcière qui concocte des potions pour les besoins de cette folle. Tu t'amuses, tu te joues d'elle. C'est toi qui la manipule, pas elle. Tu es ce serpent qui baigne la reine de ces acides paroles. Tu fais double-jeu. Tu espionnes Atlantica et les autres royaumes pour le compte de la reine et tu te faufiles auprès des Tritons pour posséder leur trône. Tu n'es pas fiable, tu ne l'as jamais été. Tu veux que la guerre éclate. Tu fous la zizanie là où tu te déplaces. Que les deux pays se déchirent pour que tu puisses, enfin, te venger.

Tu n'as pas vraiment de métier à proprement parler. Tu es cette sorcière des mers, celle qui arrache la vertu de ces âmes perdues. Tu voles les biens, tu aspires les vies, tu capturent les âmes et possèdes la magie. Tu fais signer tes contrats dans toutes les contrées.
PARTICULARITÉ ◊ Tu es une créature magique, même légendaire. Tu vis sous les océans en tant que sorcière des mers. Tu n'es pas une sirène, mais une pieuvre aux tentacules spectaculaires. Et en tant que descendante directe d'Ursula, tu possèdes ce qui a fait d'elle la plus grande sorcière des fonds marins. En tant que sorcière, tu as donc la capacité de concocter des potions, de lancer des sorts, d'inventer des formules magiques, de faire appel aux forces obscurs pour tes noirs desseins. Comme ton ancêtre, tu peux changer d'apparence à ta guise, te transformer en humaine, acquérir une paire de jambes. Tu peux flâner, marcher, sauter, danser comme tu l'entends, sans aucune restriction comme ces pathétiques sirènes. Tu as la faculté de changer de taille et d'apparence. Mais ce qui fait vraiment ta particularité, c'est que tu as le pouvoir de posséder les âmes. Tu signes tes fameux contrats pour les posséder et arracher ce qui rend si unique les sirènes. Tu voles leurs larmes, leurs queues, leurs cheveux, leurs couleurs, leurs rires, leurs voix. Et tu te les appropries. Tu utilises leur voix, tu utilises leurs queues à ta guise et selon tes envies. Ce qui te rend si méconnaissable aux yeux du monde. Ce pourquoi on n'a jamais su qui était vraiment la sorcière des mers. Son apparence changeant constamment, on ne sait jamais si c'est bien la sorcière qui se trouve sous ces traits. Tu es cette beauté sans identité propre. Personne ne sait quel est le véritable visage de la sorcière que tu es. Sorcière, qui d'ailleurs, aurait ce penchant mystérieux et dangereux d'être fascinée par ce montre tapis dans l'ombre. Hantise des pêcheurs, marins, pirates et même des sirènes, de ta voix ensorcelante, tu aimes celui qui te ressembles le plus. A ce monstre que tu vois comme ton enfant. Ton bébé, le monstre aux tentacules incomparables. 
STATUT CIVIL ◊ Tu es cette femme libre, sans attache, ni promesse de mariage. L'amour a longtemps quitté ton cœur qui n'est devenu que de pierre. Tu n'as plus aucune compassion. Et le moindre sentiment se rapprochant de la bonté te fait hurler de douleur. Tu es cette torturée qui par un seul effleurement de tendresse, se met à pleurer de souffrance. Tu veux garder ta liberté et il est impensable pour toi de te lier à quiconque. Cependant, tu songes depuis quelque temps à peut-être te marier, mais par pure stratégie. Former une alliance pour enfin faire tomber la couronne sur ces maudites têtes de Triton.
ORIENTATION SEXUELLE ◊ Tu es ce qu'on peut appeler une pansexuelle. Tu n'aimes pas selon le sexe, mais selon la personne. Tu aimes les courbes harmonieuses des femmes presque autant que la virilité des hommes. Asexuée durant toute ton adolescence, cela fait bien des années que tu as goûté aux plaisirs charnels. Tu ne te prives de rien, maîtrisant à la perfection l'art de la couche. Tu fais l'amour aux hommes avec avidité, tu te changes en sirène pour les capturer et tu leur voles leur richesse que tu emmènes au fond de ta grotte. Tu portes un masque. Tu agis comme une sirène, mais en pire. Il t'arrive de les tuer après l'amour, sans scrupule. Plus orgasmique que l'orgasme en lui-même. Les hommes te servent pour te reproduire – en vain -, les femmes, pour te faire plaisir. Mais dans les deux cas, tu les fais souffrir.  
MILIEU SOCIAL ◊ Tu es comme "riche". Du moins, tu n'es pas à plaindre. Tu ne concurrences en aucun cas la richesse des familles royales et de loin.Tu accumules les richesses sans en accorder une grande importance. Tu sais pertinemment qu'elle attire les esprits faibles, les humains de bas-étages. Tout ce qui brille attire le regard, alors, tu t'en sers pour attirer tes futures proies. Tu es cette personne qui balance son argent par les fenêtres, par futilité. Cela n'a pas de grande valeur à tes yeux. Mais dans les fonds marins, cela ne te sert strictement à rien. Tu t'amuses à semer des perles et des diamants sur les rochers pour attirer ces pauvres marins aveuglés par le vice. Tu les dépouilles, les coules. Tu as ce besoin obsessionnel de posséder toujours plus. Magie, dons, objets, or. Tout y passe ! Tu es une collectionneuse compulsive.

En étant au service de la Reine - façon de dire, vu que tu viens la voir quand ça t'enchante -, tu as réussi à décrocher un titre, sans terre, certes obsolète, en récompense de tes services. Tu as hérité du titre de « Marquise », te donnant ainsi la possibilité de séduire les plus grands sans devoir piétiner dans la boue. Mais au fond, tu n'espères qu'une chose : devenir reine d'Atlantica.
SITUATION FAMILIALE ◊ Tu es née comme une paria. Issue d'une femme humaine et d'un homme pieuvre, ta génétique fait que tu dois naître avec des tentacules. Don ou malédiction, chaque naissance n’aboutissait jamais  avec une paire de jambes. Pour faire perdurer la race, il est obligatoire de copuler avec un humain. La pieuvre, après avoir accompli son instinct, retourne dans les fonds marins pour élever comme une louve sa progéniture. Hors, ta mère étant humaine, elle a continué sa vie sur terre jusqu'à ta naissance, ne sachant le monstre qu'elle portait en elle. Tu es née avec une paire de jambes à la place de tentacules. Tu étais cette humaine ignorant sa nature. Jusqu'au jour où tes jambes touchèrent l'eau salée. Se changeant en d'immondes tentacules. Horreur et stupéfaction. Ta mère, celle qui t'a aimé, choyé, nourri durant cinq longues années, te balança à la mer sans scrupule. La Mer Stérile. Tu étais une abomination, une horreur de la nature. Il fallait te supprimer. Ta mère perdait la raison. Accusée de sorcellerie, elle fût pendue pour meurtre sur la place publique. Orpheline, tu échouas dans les fonds marins sans plus aucun repère. Tu découvrais ta véritable nature alors que tu dérivais sans savoir où tu allais échouer. Tu respirais sous l'eau. Tu te déplaçais sur d'étranges tentacules. Tu n'avais plus de jambes, de pieds. Tu croisais sur ton chemin, dans les tréfonds les plus sombres de l'océan, une créature légendaire qui t'aurait sans doute dévorée si tu ne possédais pas des tentacules. Point commun qui te permit de vivre. Ce monstre te guida jusqu'à ce père que tu allais apprendre à connaître. Tu n'avais point imaginé ce que tu étais réellement. Tu n'avais point imaginé l'héritage qu'on t'avait donné.

Le temps continuait son chemin. Tu appris que tu avais un demi-frère, tout les deux ayant le même père. Devenant rapidement fusionnels, tu pris ton rôle de grande sœur très au sérieux, protégeant ce garçonnet à l'esprit rusé. Il est la prunelle de tes yeux. Il doit être la seule personne que tu aimes vraiment. Si ce n'est cet homme qui t'intrigue... Loin de toute civilisation, tu as été élevée comme une princesse sauvageonne, par un père aimant mais autoritaire. Il t'as appris à contrôler et à maîtriser la sorcellerie. Cet héritage qui coulait dans tes veines, tu devais le vénérer, lui consacrer tout ton temps. Mais ton esprit était ailleurs. Il t'interdisait de t'approcher de ces êtres qu'on nommait sirènes. Il t'apprenait à les haïr alors que toi, tu ne voulais que les approcher. Encore inconsciente de ta nature de pieuvre, tu t'amusais à rejoindre les sirènes pour jouer avec elles. Dans ton esprit, tu en étais une. Mais dans les yeux des plus âgés, tu n'étais qu'une immondice. Ne pouvant t'approcher des enfants de ton âge sans te faire rejeter, tu as fini par t'isoler. Avoir des tentacules ne vaut pas une queue de poisson à leurs yeux. Tu ne serais jamais acceptée. Ton père voulait te protéger des railleries, ce pourquoi il t'éloigna de plus en plus d'Atlantica. Mais tu revenais. Inlassablement t'amuser avec les sirènes, jusqu'au jour où ces dernières te prirent en grippe. Jusqu'au moment où elles avaient conscience de ce qui les entourait. Elles se sont rendues compte de tes tentacules. Elles t'ont rejetés.

Le temps continuait de défiler. Peu de temps après, ton père cessa de vivre, attrapé par une bande de pêcheurs sans scrupule, qui s'amusèrent à lui arracher les tentacules avant qu'il ne cesse de vivre. Haine profonde envers les sirènes. Maintenant, c'était les humains. Tu les maudissais, ces fichus marins. Tu as grandi auprès de ton frère.  Tu l'as élevé seule, sans l'aide de personne. Il est devenu ton bras droit, le seul sur qui tu peux totalement compter. Quand tu pars loin de la grotte, c'est lui qui prend la relève. Il est encore jeune et n'a pas encore tout maîtrisé en terme de sorcellerie, alors tu le protèges. Tu le couves comme une mère. C'est toi qui part « chasser », qui ramène le butin, qui noie les marins et condamne les sirènes. Tu fais tout. Par orgueil, certes, mais surtout pour protéger ton frère. Tu as aussi des cousins, dont des descendants de Morgana. Mais ils ne valent rien. Qu'importe qu'ils aient des tentacules, tu n'es pas solidaire pour un sou. Ils ne possèdent pas ta magie. Ils ne possèdent pas le Kraken. Ils sont sans pouvoir et tu ne les aimes pas. A trop tourner autour de tes tentacules, ils risqueraient de s'y retrouver étouffer.
CONTE & ANCÊTRE ◊ Tu es issue du conte de Hans Christian Andersen « La Petite Sirène » & du conte « La Belle & La Bête ». Tu es la descendante directe d'Ursula, la sorcière des mers, ennemie jurée d'Ariel, par ton père & la descendante éloignée de Gaston par ta mère.
NARCISSA
PAUVRES ÂMES EN PERDITION


Dernière édition par Narcissa Sinéad Slangor le Ven 24 Juil - 1:39, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Message
Mar 21 Juil - 17:15
avatar
Ce que je veux de toi, mon ange, c'est ta voix.
Ce que je veux de toi, mon ange, c'est ta voix.
ARRIVÉE A GLASSCITY : 21/07/2015
PARCHEMINS : 77
RESIDENCE : ♆ Tu demeures en ce moment entre terre et mer. Tu es cette vague qui parcoure Atlantica pour s'échouer sur Sailorland. C'est ton terrain de jeu.
FONCTION : ♆ Tu n'as pas vraiment de métier à proprement parler. Tu es cette sorcière des mers, celle qui arrache la vertu de ces âmes perdues. Tu voles les biens, tu aspires les vies, tu captures les âmes et possèdes la magie. Tu fais signer tes contrats dans toutes les contrées sous le titre de Marquise.
HUMEUR : ♆ Sournoise et joueuse, tu es dévorée, ton âme se consume sous l'orgueil et la douleur.
| | Voir le profil de l'utilisateur
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN


Larynxis, glosytis corda vocala
◊ Que pensez-vous de la reine actuellement au pouvoir qui détient le contrôle de la capitale, Glasscity? Que vous évoque son arrivée sur le trône? Croyez-vous les mauvaises langues qui suggèrent qu'elle aurait usurpé la défunte reine Blanche-Neige?

Ce que j'en pense? J'aurai tendance à dire qu'elle a du charme. Elle a réussi à devenir reine en ne comptant que sur elle-même. Elle s'est débarrassée de son ennemie jurée pour prendre le trône. S'il lui revenait de droit? J'ai envie de dire, qu'importe. Elle a su s'imposer. Qu'importe ce que disent les mauvaises langues à son sujet, il y a toujours une part de vérité. Elle n'a peut-être pas eu la finesse pour évincer son ennemie. Ce qui lui a porté préjudice. Au fond, je la comprends. Cette femme bafouée, cantonnée dans un rôle de cruelle sorcière. On se ressemble, d'un côté. Des parias. Rejetées par ceux qui ne peuvent voir plus loin que le bout de leur nez. Ils craignent l'inconnu. Tout ce qui fait peur est automatiquement détruit. Ils ne cherchent pas à comprendre. Ils ne cherchent pas à découvrir. Non. Toujours détruire. Toujours rejeter. La nature humaine est pathétique, je les méprise. Cette femme qui n'a fait que se révolter. Et je rêve en secret, tout comme elle, de prendre ma revanche sur ces maudites sirènes. Un jour, je serais reine de mon propre royaume et elles seront toutes asservies.

◊ On dit qu'une révolte se prépare en silence contre la reine d'Apple-Kingdom, avez-vous eu vent de la rumeur? Quelle est votre opinion là-dessus? De quel côté pencherez-vous?

Je ne suis solidaire envers personne. Si une révolution venait à éclater contre la reine, je ne viendrai point lui apporter mon aide. Oui, elle a beau me ressembler sur certains points, je n'irai pas jusqu'à venir à son secours. Cependant, elle pourrait devenir une alliée de taille. Je me jouerai d'elle comme je le fais avec tout le monde. Elle me serait utile dans ma conquête du pouvoir. Même si le pouvoir en lui-même ne m'intéresse n'est pas ma principale préoccupation. Je le fais pour me venger. Ce qui compte à mes yeux, c'est l’asservissement. Et ce besoin irrémédiable de conquérir plus de pouvoir. Je me perds parfois dans mes noirs desseins, consumée par cette force obscure. Mais je ne peux m'empêcher de continuer. Inlassablement. Je m'enfonce et prends plaisir à m'assombrir. La reine étant une sorcière, peut-être que je viendrai l'aider, Mais ce ne serait que partie remise.

◊ Comment considérez-vous votre famille suzeraine? Est-elle bonne pour le pays selon vous? Entretenez-vous une relation spéciale avec ses membres?

Ne me parlez pas de ces morues qui règnent sur Atlantica. Elles sont ce que les marins et autres pêcheurs disent d'elles. Des vipères. Des monstres qui massacrent en noyant les hommes. Je ne les aime pas. Je dirais même plus que je les méprise. Oh bien sûr, je suis fière que des créatures marines possèdent un royaume, que ce ne soit pas ces êtres humains qui se croient tout permis. Mais pas des sirènes. Tout sauf des queues de poissons. Descendante de l'illustre sorcière des mers, je mérite amplement d'accéder au trône. Un trône qui n'est qu'une illusion. La vengeance nourri mon âme. Trône ou pas trône, je veux les faire souffrir. Elles m'ont répudié parce que j'étais "laide" à leurs yeux. Posséder des tentacules étaient l'apothéose de la laideur. Je ne méritais pas de jouer avec elle. Je ne méritais pas de leur parler. Encore moins de vivre à Atlantica. Elles n'ont fait que cesse de me rejeter, de me mettre à l'écart. Se moquer. Cracher leur venin. Me craindre pour ce que j'étais. Je ne demandais qu'à être acceptée. Je ne demandais rien. Aucun trône. Aucun pouvoir. Aucune légitimité. J'ai eu la seule erreur de naître pieuvre. L'erreur d'être issue de la descendance d'Ursula, Pire encore. D'être une sorcière. Ce qui me fait doucement rire. Elles possèdent des particularités magiques qui en font des êtres à part, unique. Tout comme moi. Mais elles ont eu la prétention de clamer haut et fort qu'elles valaient mieux que moi. Qu'elles valaient mieux que mes pouvoirs. J'ai fini par m'y résoudre. En me considérant comme un monstre, elles ont fini par me changer. Mais elles, ces anguilles, jamais elles ne changeront. Ce sont elles les monstres. Et le châtiment que je leur réserve ne sera que plus dur.

◊ De quelle façon pourriez-vous décrire le royaume où vous résidez? La vie y est-elle plutôt tranquille, facile? Ou vivez-vous dans une galère de tous les jours que vous aimeriez quitter pour le faste d'un palais ou la beauté d'une autre contrée?

Il n'y a pas de plus beau royaume que le mien. L'océan est un habitat naturel, splendide. Se laisser guider par les courants. Parler aux mammifères marins. Valser parmi les coraux. C'est un royaume où il n'y a pas de limite, ni de frontière, hormis celui de la terre. On ne cesse d'explorer les profondeurs. On ne se lasse jamais des paysages. Cette lumière qui transperce l'eau de ses rayons, ne cesse de changer et donner un aspect bien mystérieux. Vivre sous l'océan est un cadeau et je plains sincèrement ces pauvres fous qui ne peuvent respirer sous l'eau sans finir par mourir. Je me sens privilégiée. Car je peux dominer la mer et la terre. Je peux marcher sur le sol dur et respirer l'air sans aucune crainte. Qui peut le faire? Hormis moi et ces maudites sirènes. Nous avons cette chance inouïe de pouvoir s'adapter à n'importe que milieu. Surtout moi. Je trompe mon monde. Tantôt, pieuvre, tantôt sirène, tantôt humaine. Je me transforme à ma guise, non sans effort, mais avec beaucoup plus de maîtrise et d'audace qu'autrefois. Et rien que pour cela, je suis bien supérieure.

La vie est douce, belle et reposante sous les fonds marins. Tant qu'on ne croise pas la route des sirènes et qu'on ne se voit pas surplombée par un navire. Il n'y a pas meilleur endroit que l'océan? Elle ne m'a pourtant pas vu naître. Mais elle m'a adopté. Elle est mienne et je suis sienne. Je vous plains sincèrement, pauvres humains...

Mais il est évident que si je pouvais quitter mon antre pour un magnifique palais, je ne dirais pas non. Mais rien ne presse. La patience est une vertu, ne l'oubliez jamais.

◊ Quelle est votre opinion sur la magie? Pensez-vous qu'elle soit bénéfique? Ou au contraire qu'il s'agisse d'une oeuvre diabolique et qu'il faille organiser une chasse à la sorcière dans tous les royaumes?

La magie est neutre. C'est en l'utilisant qu'on entache sa neutralité. La magie n'a pas de frontière. Il suffit seulement de s'en imposer. Blanc ou noir. Cette vision manichéenne du monde, mais surtout de la magie, me lasse. Tout est jugé. Tout est compartimenté. Le moindre écart est condamné. Nous sommes jugés pour nos moindres faits et gestes. Utiliser la magie ne devrait en aucun cas être répudié. Mais l'étroitesse d'esprit de certaines personnes ont poussé le monde à chasser ce qui rend ce dernier si respirable, soutenable. Si mes ancêtres ont survécu à cette extermination, c'est parce qu'ils résidaient sous l'océan. Et il est bien difficile de traquer quelqu'un quand le milieu lui est inconnu. Les profondeurs des abysses n'est accessible que pour le peuple de la mer. Je n'ai rien contre la magie, étant une sorcière des mers. La magie est un don, une bénédiction. Et je ris de tous ces ignares qui pensent pouvoir annihiler toutes formes de magie. Ils se sentent tout simplement inférieurs. La jalousie les ronge et ne pouvant posséder l’inaccessible, ils préfèrent la détruire. Pathétique. Leur monde est l'opposé du nôtre. Jamais ils n'arriveront à notre hauteur. A ma hauteur. Car même si je veux que la magie soit préservée, je me plais de savoir que je suis l'une des meilleures représentantes et je compte bien le rester.

:

♆ Narcissa est la descendante directe d'Ursula, la sorcière des mers. Son père était son descendant, une pieuvre aux imposantes tentacules. Sa mère, n'était qu'une simple humaine de passage avec qui  il a copulé, par instinct de préservation. Les pieuvres ont ce besoin vital de se reproduire le plus possible, pour faire perdurer leur race qui est très loin de former même un petit village.

♆ Les pieuvres naissent automatiquement avec des tentacules. Il n'y a pas de descendant avec une paire de jambes à la naissance. Narcissa fût l'exception. Née d'une mère humaine, descendante éloignée de Gaston, elle vit le jour avec des jambes. Ce qui brisa automatiquement la descendance d'Ursula.

♆ Elle fût élevée sur terre jusqu'à ces cinq ans, ne connaissant rien à la mer, ne s'étant jamais baigné, ni autre. Mais un jour, elle fût touché par une goutte d'eau salée, lui changeant ses jambes en d'immondes tentacules. Une malédiction. Un don. Qu'importe. Il était écrit que chaque créature de la mer, qu'elle soit sur terre ou dans le ciel, finirait par revenir dans son milieu naturel. Le destin était de mèche. Sa place était sous l'océan. Et quand une paire de jambes se changent en tentacules, c'est pour la vie, contrairement aux sirènes.

♆ Prise de peur et submergée par la folie, la mère de Narcissa pris la décision de la rejeter. Elle la balança à la mer, une nuit de pleine lune, pour ne plus vivre un seul instant avec ce fardeau, cette abomination de la nature. La mère fût exécutée sur la place publique, accusée de meurtre et de sorcellerie sur sa fille.

♆ Narcissa retrouva son père au fond de l'océan, conduite et protégée par le monstre des profondeurs. Son éducation fût stricte, mais bohème à la fois. Elle pouvait tout avoir, tout se permettre à une seule condition: ne jamais approcher les sirènes. Un conseil que Narcissa ne suivait point. N'en faisant qu'à sa tête, elle allait et venait pour jouer et parler aux sirènes. Son père l'avait pourtant prévenu. "Elles ne te feront que du mal" lui disait-il. Il n'avait jamais eu autant raison...

♆ Elle était la petite fille adorable, pure, découvrant le monde et qui voulait se faire des amies. Elle allait souvent à la rencontre des sirènes pour jouer, s'amuser. Il n'y avait pas forcément de problème, les enfants ne se rendant compte de rien. Enfant, Narcissa n'a pas conscience que ses tentacules sont un obstacle, une barrière. C'est une sirène comme les autres, elle ne voit pas la différence. Mais plus le temps passe, plus les enfants la rejettent parce qu'elle n'est pas comme eux. Elle est différente, elle n'a pas de jolies écailles, mais des ventouses. Donc plus le temps passe, plus la peur et le rejet font place à la haine. Narcissa n'est pas la gentille petite fille innocente à leurs yeux, non. Elle est le monstre des mers, celui qu'on raconte dans les légendes, l'horrible pieuvre qui a voulu nuire à Ariel, à Atlantica. Que vu qu'elle descendait d'Ursula et qu'elle était une pieuvre, elle était forcément comme elle.

♆ Rejetée, mal-aimée. Elle va se sentir incomprise et faire des efforts surhumains pour tenter de se faire accepter. Sans succès. Pourtant, elle avait bon fond. Elle était gentille, pure. Pas du tout la mentalité de ses ancêtres. Elle ne voulait pas faire de mal. Finissant par complexer, détester les tentacules qui lui servent pour marcher, grimper, nager. Elle allait renier ce qu'elle est vraiment. Elle allait se trouver moche alors qu'elle était et est dotée d'une rare beauté, ce qui tranchait avec ses tentacules. Elle était magnifique, mais le bas de son corps la différenciait trop. Elle aurait pu être une sirène, mais non. Tentant de trouver des formules pour se changer en ces créatures, pour se débarrasser de ses tentacules. En vain.

♆  Mais plus le temps passait, plus elle finissait par arrêter de se renier. Développant une haine tenace contre le sirènes pour l'avoir rejeté pour ce qu'elle représentait, elle se jura de les maudire et de les faire souffrir. Son cœur devenait de plus en plus sombre, submergée par la rancœur, la haine. Blessée, aveuglée par la colère, l'envie, elle allait devenir comme ses ancêtres. Un monstre. Mais incomprise qui était persuadée que le monde lui en voulait. Elle méprisait les sirènes. Elle allait les détester, leur envier leur queue de poisson, leur beauté, leurs aptitudes, tout ce qui définit une sirène. Tout ce qu'elle avait toujours voulu être, elle allait le haïr! Et accepter pleinement qui elle était: une pieuvre, mais surtout, une sorcière!

♆ Elle va donc s'amuser à piéger les sirènes, à faire des pactes, à voler leur voix, leur queue, leur donner de faux espoirs, les manipuler, les pousser à la faute! Comme son ancêtre... comme sa famille. Se plongeant inlassablement dans les grimoires et autres formules, elle passa quasiment tout le reste de son enfance et toute son adolescence à apprendre la magie auprès de son père. Avant que ce dernier ne lui soit arraché par des maudits marins qui prirent plaisir à le faire souffrir. La mort de son père fût le déclenchement. Alors qu'un peu d'espoir régnait encore dans son cœur, il allait finir par disparaître définitivement. Une haine tenace se développa contre les humains. Elle ne voulait plus faire d'effort. Rejetée par les sirènes et traquée par les humains, Narcissa avait l'impression de ne pas avoir sa place dans ce monde, que ce soit sur terre ou sous la mer.

♆ Narcissa assume pleinement ses particularités. En plus de posséder des pouvoirs en matière de sorcellerie, elle a aussi la possibilité de faire signer des contrats à n'importe quelle âme en perdition. Elle leurs dérobent ce qui font d'elles des êtres uniques, à part. Prenant leur beauté, leur voix, leur queue, elle s'en sert pour son propre usage. Maîtresse dans l'art de la métamorphose, elle se change à sa guise en ce qu'elle désire. Elle n'est jamais la même personne. Se déplaçant avec des cheveux, une voix, une queue différente selon l'occasion. Elle manipule son monde. Tellement bien qu'elle réussie à s'imposer à la cours des Seashell. Car Narcissa a la capacité de transformer ses tentacules en une paire de jambes et de ce fait, de pouvoir marcher sans aucun problème, ni barrière.

♆ La jeune femme est stérile. Du moins, elle a du mal à féconder. Instinctivement, les pieuvres ont ce besoin de se reproduire pour assurer leur descendance. Le fait que Narcissa ait des difficultés à mettre un enfant au monde lui fait naître l'angoisse. Ce besoin chez les pieuvres lambdas, devient une obsession chez la jeune femme, à telle point qu'il lui arrive de ne penser qu'à cela. Est-ce donc pas simple besoin de procréer ou par ce besoin humain de devenir mère? Personne ne le sait, pas même elle...

♆ La vengeance coulant dans ses veines, elle ne pense qu'à nuire aux sirènes. Elle songe donc depuis quelques temps à former des alliances avec certains royaumes pour faire tomber Atlantica. Mais il fallait pour cela faire d'abord tomber Sailorland. Elle met la zizanie entre les deux royaumes. Le peuple de la terre contre celui de la mer. Elle crée des conflits, sème son venin dans des paroles douces et acides. Elle ne veut que le chaos pour pouvoir y plonger. Substituer la couronne, reprendre le trône qui lui est dû. Car en effet, son ancêtre, Ursula, était la sœur du Roi, mais avant tout une sirène. Jugée impie et perfide par ce dernier, elle fût changée en une immonde pieuvre et chassée du royaume. Maudite sur des générations. La vengeance a toujours un prix et Narcissa ne reculera devant rien.

♆ La jeune femme possède des cousins dont elle n'est pas forcément proche. Elle a du mal à être solidaire, même avec sa propre espèce. Elle ne supporte pas qu'ils soient dans ses tentacules, à trop tourner autour d'elle. Ce n'est pas pourtant qu'elle les rejettera. De par son expérience. Mais ne vous attendez pas non plus à ce qu'elle les prenne dans les bras.

♆  Elle est celle qui a livré ce jeune et pathétique Delan Seashell aux Thornsfield... cette vipère des océans a réussi son coup. Les Thornsfield eu l'idée machiavélique d'enlever le fils chérie de cette fichue reine. Elle proposa ses services en échange de leur protection. En livrant ce garçon, elle plongea Sailorland dans un deuil sans fin et provoqua des tensions encore plus houleuses envers les sirènes. L'orage gronde et elle n'en est pas peu fière. S'attirant ainsi les faveurs des Thornsfield. Tout deux voulant la même chose, à quelques détails près...

♆ La sorcière des mers fait signer des contrats aux pauvres âmes tourmentées. Tout comme son ancêtre, sa "bénédiction" ne dure qu'un temps. Elle accorde à ses victimes seulement trois jours pour réussir leur mission. En échange, elle exige une particularité qui est propre à chacune. Pas d'or, ni de diamant. Elle veut posséder ce qui font d'elle des sirènes. Collectionne la magie. Et si au bout du troisième jour, au troisième coucher du soleil, elles n'ont pas rempli leur tâche, elles finissent par devenir la propriété de la sorcière pour le restant de leur vie. Seulement trois jours pour réaliser un rêve. Pour obtenir ce qu'elles veulent. Mais au bout du compte, Narcissa sait pertinemment qu'elles ne réussiront à rien. Car tout est joué d'avance. La partie n'est que truquée.

♆ Elle possède leurs particularités à vie, mais ne peut les utiliser que trois jours seulement. Trois jours avant que la magie s'évapore. De là, elle ne peut plus se parer d'une queue ou autre sans attendre de retrouver le charme rompu.

♆ Narcissa possède en héritage le coquillage ensorcelé qui lui permet de contenir toutes formes de magie. Dès qu'elle le met autour de son cou, la magie opère. Elle est obligée de le porter sur elle quand elle veut utiliser une voix, une queue ou autre. Elle a réussi au fil du temps à ensorceler d'autres coquillages, d'autres objets, mais rien n'est plus précieux à ses yeux que ce coquillage doré.



BEHIND THE MIRROR OLA LES LOUTRES DES MERS
Yé soui Cookinator, celle qui pète les dents What a Face Fan de licorn et de cookie, ce pourquoi ce blaze de bouffe Pas la peine de parler plus longtemps de moi, vous avez toute une préza dans le topic du staff Puis j'ai trop la flemme de tout réécrire, donc vous vous débrouillez Arrow
LOVE SUR VOS FACES DE KIWI  


Dernière édition par Narcissa Sinéad Slangor le Ven 24 Juil - 1:04, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Message
Mar 21 Juil - 17:15
avatar
Ce que je veux de toi, mon ange, c'est ta voix.
Ce que je veux de toi, mon ange, c'est ta voix.
ARRIVÉE A GLASSCITY : 21/07/2015
PARCHEMINS : 77
RESIDENCE : ♆ Tu demeures en ce moment entre terre et mer. Tu es cette vague qui parcoure Atlantica pour s'échouer sur Sailorland. C'est ton terrain de jeu.
FONCTION : ♆ Tu n'as pas vraiment de métier à proprement parler. Tu es cette sorcière des mers, celle qui arrache la vertu de ces âmes perdues. Tu voles les biens, tu aspires les vies, tu captures les âmes et possèdes la magie. Tu fais signer tes contrats dans toutes les contrées sous le titre de Marquise.
HUMEUR : ♆ Sournoise et joueuse, tu es dévorée, ton âme se consume sous l'orgueil et la douleur.
| | Voir le profil de l'utilisateur
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN

=1 au cas où!
Faites pas attention au vava; y'a pas encore de tête, j'ai pas choisi Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Message
Mar 21 Juil - 18:37
Invité
| |
Invité
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN

PREUUUUM'S        


TOUTES CES ÂMES EN PERDITION !  EN MAL DE TOUUT
ELLES DÉBARQUENT DANS MES CHAUDRONS EN BRAILLANT "URSULA SAUVE NOUS" ET MOI J'ACCEPTE, QUELLE QUESTION !



Je vais le répéter encore et encore mais Ursula c'est ma vilaine préférée, je l'aime d'amùùùùùr alors je suis fan du choix puissance 10000000 (...) 000000 et pour la peine tu dois m'écouter quand je dis PRENDS LAURAAAA
J'ai vraiment hâte de lire ta fiche en tout cas et il faudra qu'on se trouve un lien de malade
REBIENVENUE COOKIE

edit : j'adore le prénom Sinéad  
Revenir en haut Aller en bas
Message
Mar 21 Juil - 19:02
avatar
Ce que je veux de toi, mon ange, c'est ta voix.
Ce que je veux de toi, mon ange, c'est ta voix.
ARRIVÉE A GLASSCITY : 21/07/2015
PARCHEMINS : 77
RESIDENCE : ♆ Tu demeures en ce moment entre terre et mer. Tu es cette vague qui parcoure Atlantica pour s'échouer sur Sailorland. C'est ton terrain de jeu.
FONCTION : ♆ Tu n'as pas vraiment de métier à proprement parler. Tu es cette sorcière des mers, celle qui arrache la vertu de ces âmes perdues. Tu voles les biens, tu aspires les vies, tu captures les âmes et possèdes la magie. Tu fais signer tes contrats dans toutes les contrées sous le titre de Marquise.
HUMEUR : ♆ Sournoise et joueuse, tu es dévorée, ton âme se consume sous l'orgueil et la douleur.
| | Voir le profil de l'utilisateur
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN



Je n'arrête pas de l'écouter en boucle depuis cette aprèm' pour me mettre dans le bain What a Face
MERCIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII MA BELLE nous faudra trop un lien ouiiiiiiiiiiiiiiiiii
Houla, ta vilaine préférée, attention j'ai la pression

Oui, je sais, Laura
Gracias pour le prénom

Revenir en haut Aller en bas
Message
Jeu 23 Juil - 10:24
avatar
même la glace est plus chaude que moi
même la glace est plus chaude que moi
ARRIVÉE A GLASSCITY : 10/07/2015
PARCHEMINS : 123
RESIDENCE : Bramblesland pour le moment
FONCTION : Dame de compagnie de Mme Vassilissa Thornsfield
HUMEUR : glaciale comme toujours, mordante et méprisante envers les petits qui se croient grands ou pire, importants.
| | Voir le profil de l'utilisateur
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN

Rebienvenue parmi nous superbe personnage
Revenir en haut Aller en bas
Message
Jeu 23 Juil - 14:45
avatar
Ce que je veux de toi, mon ange, c'est ta voix.
Ce que je veux de toi, mon ange, c'est ta voix.
ARRIVÉE A GLASSCITY : 21/07/2015
PARCHEMINS : 77
RESIDENCE : ♆ Tu demeures en ce moment entre terre et mer. Tu es cette vague qui parcoure Atlantica pour s'échouer sur Sailorland. C'est ton terrain de jeu.
FONCTION : ♆ Tu n'as pas vraiment de métier à proprement parler. Tu es cette sorcière des mers, celle qui arrache la vertu de ces âmes perdues. Tu voles les biens, tu aspires les vies, tu captures les âmes et possèdes la magie. Tu fais signer tes contrats dans toutes les contrées sous le titre de Marquise.
HUMEUR : ♆ Sournoise et joueuse, tu es dévorée, ton âme se consume sous l'orgueil et la douleur.
| | Voir le profil de l'utilisateur
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN

Ooooh merciiii
Revenir en haut Aller en bas
Message
| |
Contenu sponsorisé
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN

Revenir en haut Aller en bas
 

NARCISSA ♆ they call me a witch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Partenaire : Forum Freedom Call
» Ship Arriving Too Late To Save A Drowning Witch (1982)
» Salem [Witch House]
» Acid Witch - Hooded Menace
» Burning Witch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LONG LIVE THE QUEEN :: présentations-