AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
WELCOME TO ENARYA
Bienvenue sur LLTQ, forum fantastique où la magie des contes de notre enfance se mêle à un univers médiéval!
Pensez à jeter un coup d’œil aux annexes et aux scénarios pour faire plaisir à un de nos membres chéris ♥
N'oubliez pas que vous avez 7 jours pour terminer votre fiche.
PREMIÈRE INTRIGUE
LONG LIVE THE QUEEN s'est vêtu d'un chaperon rouge pour sa deuxième version,
avec elle la première intrigue du forum a aussi débarqué, n'hésitez pas à vous y inscrire ici
et de participer aussi à notre grande chasse au trésor pour faire gagner des points à votre royaume !
Profitez bien des festivités du Val du Joly et que la chance soit avec vous.
Long live the six kingdoms
N'oubliez de voter régulièrement sur les topsites
Mais aussi, remontez régulièrement le sujet Bazzart
pour attirer les futurs membres et faire vivre le forum
Flash infos
Merci de privilégier les royaumes d'Umm Ash-Shams et de Northcrown
ainsi que les habitants de Sailorland nous avons aussi besoin de bipèdes !
N’hésitez pas également à favoriser les personnages originaires d'Apple-Kingdom.



 

BRAMBLESLAND

 
0 LOUPS - 0 MIROIRS

Le château de Dragoreth

CHÂTEAU DES THORNSFIELD › C'est derrière les Montagnes Interdites que l'on aperçoit les pierres qui terminent les fondations de l'édifice. Un château d'une allure à la fois élégante et imposante. Il effraie, car on connaît pertinemment ceux qui s'y trouvent à l'intérieur, les propriétaires redoutés et redoutables, intenables et intolérants. Si les monarques de Bramblesland sont connus pour l'avidité qui ronge aussi bien leur essence que la confiance des citoyens qui s'effrite, leur demeure témoigne d'une certaine cupidité ainsi que d'une certaine fierté. Des ténèbres qui tournoient au-dessus de leur crâne, qui enveloppent les parois du château construit dans des traits artistiques simples mais tout de même travaillés. Des pierres empilées avec soin, une porte d'entrée qui coupe les souffles et qui resserre les gorges. C'est une atmosphère glauque et presque morose qui recouvre la forteresse, traduisant la vigueur et les actions égoïstes des monarques, qui reflète même l'étendue de leur puissance avec la demeure qu'ils exposent. Des statuts de dragons de part et d'autre de l'entrée principale, les gueules ouvertes et le feu en pierre jaillissant. Sur chacune des tours, ces mêmes créatures sculptées, les ailes déployées et le regard vers le sol, comme s'ils surveillaient les alentours. Quelques arbres qui entourent la demeure, des gardes exposés à chaque recoin, les individus lambdas ne sont pas invités à franchir le domaine si ce n'est sur invitation royale. Aucune pitié n'est montrée envers ces autres qui tentent de franchir le seuil, ceux qui essaient d'accéder aux gouvernants pour demander pardon ou pour les avoir dans leurs bonnes grâces. Alors si vous souhaitez poser un premier pied dans l'antre, ayez une convocation royale dans vos paumes. Sinon, c'est à vos risques et périls...
Pas de nouveaux messages
0 LOUPS - 0 MIROIRS

Ravenswood

LE BERCEAU DE LA MAGIE › Des vallées et des forêts qui entourent un lieu loin d'être méconnu. Des maisons fondées par la pierre d'une qualité presque divine, des demeures qui possèdent cet aspect immaculé. Des fissures inexistantes dans les murs. Des faciès qui semblent vous ignorer, des sourcils froncés qui lisent des ouvrages aux mots compliqués. Ravenswood, la capitale du Premier Royaume, pourrait envier d'autres peuples si elle n'était pas baignée dans une puissante magie. Le peuple, souriant, qui cache les épreuves subies. Rabaissés à de simples pantins, manipulés par des mains habiles, les habitants se laissent pour la plupart faire car ils ont ce droit aux richesses et à ce sentiment de joie, certes artificiel. Les monarques n'y font guère attention. Parce qu'ils savent que la magie résout les problèmes, parce qu'ils savent que cet héritage perdurera et que le bas peuple suivra. Ravenswood garde cet attrait qui aguiche les prunelles, car Ravenswood rime avec magie, et qui dit magie, dit mystères. Des mystères qui surgissent des on-dits et des bouches bavardes qui ne savent se tenir. Sur le territoire du plus grand des royaumes, la capitale de ce dernier parvient à rester l'endroit qui séduit les foules, quand bien même elles sont au courant du mode de fonctionnement du pays.
Pas de nouveaux messages
0 LOUPS - 0 MIROIRS

Into the wild

AU DELÀ DE LA VILLE › La magie d’un tel royaume ne pourrait être contenue entre les seuls murs de Ravenswood, aussi extraordinaire puisse-t-elle être. Landes verdoyantes et cours d’eaux dansants sont autant d’incitations au voyage à travers le Premier Royaume et ses comtés envoûteurs. Il faut se laisser tenter par les paysages enchanteurs des forêts qui font sa renommée. Le Bois de Méluse, Peacewood ou La Forêt Endormie sont autant de trésors (sur)naturels où les habitants, aussi différents que fantastiques, exhibent fièrement leurs merveilles. Royaume de l’impossible, du rêve et de la féérie, il en devient aisé d’oublier que l’équilibre de tout cela ne repose que sur l’instabilité de la dite magie.
Pas de nouveaux messages
 

UMM ASH-SHAMS

 
0 LOUPS - 0 MIROIRS

le palais des mirages

PALAIS DES AL-NAAQA › S’élevant au bout de la plus grande rue d’Agrabah, le palais des mirages se distingue, dans un premier temps, des autres bâtiments de la cité par la taille de ses murs d’enceinte. Mais ce qui attire surtout le regard est la présence de ces dômes d’or reflétant sur la ville la lueur royale du soleil. La pierre utilisée pour l’ouvrage est ici si claire qu’elle parait blanche en comparaison de la brique ocre environnante. Si, posté devant l’immense porte impérial couverte de marbre l’on ne distingue qu’un bâtiment flanqué de quatre minarets le palais est en réalité un vaste complexe composé de bâtiments à faible hauteur disposés autour de cours intérieures à la végétation luxuriante et reliés par des galeries et des passages ouverts ornés de mosaïques. Les fontaines ornant les jardins, les rideaux d'organdis se balançant paresseusement au gré du vent du sud et l'odeur entêtante du jasmin transportent inévitablement habitants et visiteurs du complexe dans un monde bien loin de la réalité désertique de son environnement.
Pas de nouveaux messages
0 LOUPS - 0 MIROIRS

Agrabah

LA CITE DES CHEVAUX › Quand en remontant le sixième royaume le sable ocre semble s’étendre jusqu’au ciel en des dunes bien trop symétriques, ce n’est point votre imagination qui se joue de vous mais bien votre destination qui se précise. Agrabah, la reine du sable se dresse fièrement là aux pieds des cavernes de jade. Protégée par d’immenses murailles anguleuse, sable dompté par l’homme afin de contrecarrer les assauts de ce même sable autrement mortel lorsqu’il est animé par un vent furibond. Pénétrant par les portes principales gardées et ornées de deux chevaux cambrés, la foule vous guidera, au gré des étroites et sinueuses rues bordées de hauts bâtiments aux angles droits, vers le souk, immense marché à ciel ouvert où se côtoient marchands d’étoffes et d'épices. Vous enfonçant dans les entrailles de la ville du soleil, les bâtiments prennent des rondeurs, se parant de dômes aux métaux de plus en en plus précieux et de portes à arc persan. Véritable nid de fourmi, jamais les rues ne désemplissent, offrant un contraste saisissant avec la solitude de l’homme perdu dans l’étendue désertique encerclant cette oasis de vie.
Pas de nouveaux messages
0 LOUPS - 0 MIROIRS

à travers le désert

PAR-DELÀ LA KASBAH › C'est un horizon sablé qui s'offre aux yeux vagabonds. Une étendue aux couleurs dorées qui continue sur des kilomètres durant, sur un sol de collines aussi bien ensablées qu'endiablées. C'est une chaleur étouffante qui vous resserre la gorge, qui rend cette marche autrefois si sûre et dure, faible et abattue. En dehors de la capitale du Sixième Royaume, c'est un erg aux marques stratégiques et historiques qui s'ouvre à vous. Entre les dunes de Kachgar qui se ressemblent toutes, trait pour trait, et qui vous donneront du fil à retordre pour vous y retrouver et faire votre petit chemin sans encombres non-voulues, entre les souvenirs d'un ancien règne qui perdure grâce aux pierres brisées et camouflées par les sablons, entre les errants et les voyageurs qui vous observent derrière les collines beiges, il est facile d'être distrait, de perdre cette concentration qui vous permet de noter les points mémorables afin de ne pas vous égarer.
Pas de nouveaux messages
 

SAILORLAND

 
0 LOUPS - 0 MIROIRS

Le bastion de Rocroyal

CHÂTEAU DES SEASHELLS › Un édifice qui fait frémir les échines de par sa grandeur, son ampleur. Cette immensité d'un marbre clair que l'on ne peut mesurer, des tours par dizaines à chaque coin de ce palais royal. Lorsqu'un individu passe à côté de celui-ci, on peut voir les cous qui se penchent vers l'arrière pour pouvoir admirer la splendeur qui s'offre aux prunelles toujours aussi pleines d'émerveillement. Ce sont les teintes sobres, beiges, qui dominent les parois peaufinées par de minuscules décorations que l'on peut admirer seulement lorsque l'on se trouve à quelques centimètres de la pierre. L'intérieur. Il n'y a aucun mot assez fort pour décrire la beauté qui suintent de chacune des façades, aucun terme qui peut capturer cette image. Une entrée qui se traduit en une allée où des gardes sont postés, droits, ne bougeant pas d'un pouce, le regard en face d'eux et partout ailleurs à la fois. De petites colonnes où des sculptures dessinent des faciès d'anciens monarques, d'importantes figures du Septième Royaume qui sont représentées, qui honorent les êtres défunts en résidant désormais au palais. Un plafond qui s'étend à perte de vue, des vitres qui laissent entrer la lumière du soleil, qui illuminent les vitraux colorés par une multitude de teintes. Des fresques murales égayent les parois de chacun des couloirs, rappelant des histoires d'en-temps, des péripéties que l'on ne peut oublier, retraçant une histoire véridique pour certains.
Pas de nouveaux messages
0 LOUPS - 0 MIROIRS

Whitepearl

LA CITÉE DE LA PERLE BLANCHE › Ambassade de la terre et de la mer, Whitepearl est la porte d'un monde nouveau, que l'on vienne des flots ou des sables chauds. Point de rencontre imminent entre deux éléments différents à la complémentarité certaine, il est le fidèle reflet du mode de vie de Sailorland. Capitale du 7ème Royaume, elle resplendit de par les nombreux canaux qui parcourent ses avenues de bois flottés et variés, la faisant luire d'un halo doré sous l'incandescence du soleil de midi. Un spectacle dont les marins du continent entier ne se lassent pas d'en narrer la beauté.
Pas de nouveaux messages
0 LOUPS - 0 MIROIRS

dans les terres et la mer

LE RESTE DU ROYAUME BLEUTÉ › Royaume entre ciel et mer, Sailorland semble toujours nimbé de l’aura éclatant de l’astre solaire faisant briller de ses chauds rayons les nombreux cours d’eau traversant ce royaume marin. La vent marin qui traverse le royaume est bien souvent apporteur d’averses aussi courtes que violentes et les températures clémentes permettent une agriculture productive. Dès que l’on s’enfonce dans les terres, le royaume se révèle particulièrement agricole et ce jusqu’à la grande forêt de feuillus des Sylveries dans laquelle prennent sources de nombreux fleuves irriguant le pays. De Sailorland l’on ne retient généralement que les cités portuaires aménagées et si l’arrière pays est bien moins peuplé que le littoral, il saura sans aucun doute vous surprendre tout autant.
Pas de nouveaux messages
0 LOUPS - 0 MIROIRS

Atlantica

LE ROYAUME DU PEUPLE DE L’OCÉAN › La mégapole sous-marine représente cette teinte de liberté que l'on envie. De la faune que l'on ne retrouve qu'à cet endroit et dans les alentours, des couleurs pâles et pastels qui adoucissent les stéréotypes, les clichés, les faux-semblants prononcés par les incultes de la terre ferme. Même les têtes les plus curieuses ne peuvent se représenter cette cité sous-marine, à moins qu'elles ne possèdent des nageoires et qu'elles puissent plonger dans les profondeurs attrayantes et aventureuses de l'océan. C'est un royaume dont les connaissances à son sujet restent très limitées par les peuples d'en-haut, mais considérablement admirées dès lors que l'on découvre de nouvelles légendes. Les habitants d'Atlantica ne sont autres que les créatures marines, notamment les sirènes. Ces dernières, craintes, redoutées car synonymes de mystères, sillonnent les fonds bleutés, effaçant d'un coup de nageoire des on-dits qui pendent aux lippes des humains. On y retrouve des allées de coraux qui forment des chemins et qui créent cet horizon unique aux reflets moirés. Des épaves où les âmes humaines sont désormais abandonnées ornent les tréfonds d'un océan redouté, trouvant son utilité pour les créatures étrangères qui s'en servent comme labyrinthes. Des lieux entourés de cette sérénité artificielle, où le calme est prédominant si ce n'est le sentiment d'inquiétude qui prend le dessus dès lors que l'on croise ces yeux d'animaux inconnus. Une diversité dans cette immensité, que seuls des privilégiés peuvent côtoyer.
Pas de nouveaux messages
Nos membres ont posté un total de 9332 messagesNous avons 61 membres enregistrésL'utilisateur enregistré le plus récent est Illya Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité
Utilisateurs enregistrés : Aucun